Santé
URL courte
3334
S'abonner

Une sieste une ou deux fois par semaine pourrait diminuer le risque d’avoir une crise cardiaque ou un AVC chez les personnes âgées de moins de 65 ans, indique une récente étude.

Alors que l’influence de la sieste sur la santé du cœur fait l’objet de longs débats, une équipe de chercheurs américains dirigée par Yue Leng a observé à cet effet 3.462 volontaires, résidents de Lausanne, sur une période de cinq ans.

Une sieste une ou deux fois par semaine pourrait avoir un effet bénéfique sur la santé d’une personne de moins de 65 ans, ont-ils conclu. L’auteure principale de l’étude souligne que la fréquence est importante.

Chaque participant était âgé d’entre 35 et 75 ans et a raconté le jour du test son expérience en l’espèce, pour que sa santé soit examinée pendant plusieurs années. Parmi eux, 58% ont affirmé ne pas avoir fait de sieste depuis la semaine dernière, 19% ont fait une ou deux siestes, 12% entre trois et cinq et 11% entre six et sept.

Sur la période d’observation, un total de 155 cas de maladies cardiovasculaires fatales et non fatales ont été enregistrés.

Les siestes occasionnelles, une à deux fois par semaine, se sont avérées associées à un risque d'attaque, d’AVC ou d’insuffisance cardiaque deux fois plus faible que pour les personnes qui n'avaient pas fait la sieste du tout, résume l’étude.

Lire aussi:

Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Tensions dans le centre de Marseille où la police tente de disperser les manifestants - vidéos
Un homme de 75 ans en sang: les policiers de Buffalo démissionnent par solidarité avec leurs deux collègues suspendus
Tags:
crise cardiaque, accident vasculaire cérébral (AVC), chercheurs, étude, risques, maladies cardio-vasculaires, sieste, sommeil
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook