Santé
URL courte
1133
S'abonner

Se débarrasser de ses mauvaises habitudes aide à diminuer le risque de développement des maladies oncologiques et détecter le cancer précocement permet de rester en vie, selon l’oncologue en chef du ministère russe de la Santé, Andreï Kaprine.

Dans un entretien accordé à Sputnik, l’oncologue en chef du ministère russe de la Santé, Andreï Kaprine, a expliqué comment diminuer le risque de cancer.  

«L’unique ennemi des maladies oncologiques est notre mode de vie et la détection précoce. Le développement d’une maladie oncologique ne dépend qu’à 15% du code génétique. Le reste, c’est notre propre rôle dans l’état de notre santé. C’est pourquoi nous débarrasser de nos propres mauvaises habitudes aidera, sans aucun doute, à diminuer le risque de développement d’un cancer», a-t-il confié à Sputnik.

Le spécialiste a précisé que l’autodiscipline était un autre élément important dans la lutte contre le cancer car des visites régulières chez le médecin permettaient de détecter la maladie précocement.

«Il est beaucoup plus facile de traiter de tels cas. La détection précoce est essentielle dans la lutte contre le cancer, il suffit de consulter opportunément le médecin», a-t-il expliqué.

Andreï Caprine a indiqué que l’incidence de cette maladie avait également augmenté de 23,7% lors de la dernière décennie, tandis que «la mortalité n’a presque pas changé au cours de la même période», à savoir 197,9 cas pour 100.000 habitants.

Le cancérologue a ajouté que conformément au programme national de développement de la santé, la Russie devrait réduire ce taux à 185 cas pour 100.000 habitants d’ici 2024.

Lire aussi:

Deux bus attaqués par une trentaine de délinquants près de Conflans après la mort d’un homme abattu par la police
Des policiers déjouent in extremis une embuscade qui leur a été tendue à Grenoble
Trump claque la porte d'une interview télévisée, dénonçant le ton des questions - vidéo
«Pas que ça à faire»: un policier traîné sur plusieurs mètres par un automobiliste à Agen
Tags:
détection, mode de vie, cancer, Andreï Kaprine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook