Santé
URL courte
1273
S'abonner

L’oignon et l’ail, qui sont riches en éléments ayant des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes, peuvent réduire largement le risque de cancer du sein, selon des scientifiques américains qui ont publié leurs résultats dans la revue Nutrition and Cancer.

Des scientifiques ont mené une étude sur deux aliments qui d’après eux peuvent réduire les risques de développer un cancer du sein. Ils ont publié leurs conclusions dans la revue Nutrition and Cancer.

Les chercheurs de l’université d'État de New York à Buffalo et de l’université de Porto Rico ont observé 314 femmes ayant entre 30 et 79 ans qui ont été diagnostiquées d’un cancer du sein entre 2008 et 2014. Les participantes habitent toutes à Porto Rico et consomment une sauce portoricaine surnommée sofrito, dont les ingrédients principaux sont l’oignon et l’ail.

Les scientifiques ont questionné les femmes sur leur régime alimentaire. Ensuite, en examinant les résultats, les chercheurs en ont tiré la conclusion que les femmes qui consommaient de cette sauce plus d’une fois par jour avaient 67% de risque en moins de contracter un cancer du sein par rapport à celles qui n’en mangeaient pas du tout.

Les scientifiques expliquent ces résultats par le fait que l’oignon et l’ail sont riches en flavonols qui possèdent des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. De ce fait, ils sont capables de réduire le taux de cholestérol, ainsi que de diminuer la tension artérielle.

En outre, les chercheurs ont souligné que chez les Portoricaines il y avait moins de cas de cancer du sein que parmi les autres Américaines.

Lire aussi:

Un garde-pêche roué de coups et blessé à l’œil par des jeunes qui fumaient une chicha
La France renforcera temporairement sa présence militaire en Méditerranée orientale, déclare Macron
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Tags:
régime alimentaire, ail, oignon, cancer
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook