Santé
URL courte
1173
S'abonner

D’après des nutritionnistes, les boissons sucrées ouvrent plus l’appétit que le sucre sous forme solide, en influant ainsi sur le métabolisme et le développement de l’obésité.

Une équipe de chercheurs de l’université d’Aberdeen au Royaume-Uni et de l’académie chinoise des Sciences de Pékin a confirmé que les boissons sucrées influaient plus sur le métabolisme que le sucre sous forme solide.

D’après une étude publiée dans la revue Métabolisme Moléculaire, les nutritionnistes ont donné pendant deux mois à des souris une dose supplémentaire de sucre, en plus de leur régime habituel. Ils ont expliqué qu’ils voulaient déterminer si l’impact calorique du sucre variait selon le mode d’ingestion, c’est-à-dire sous forme liquide ou solide.

Ainsi, les résultats de l’expérience ont montré que les souris qui avaient bu des boissons sucrées avaient pris du poids et que leur masse graisseuse avait augmenté. En outre, les nutritionnistes ont constaté que ce groupe d’animaux consommait chaque jour plus de calories que l’autre et qu’ils étaient devenus beaucoup plus résistants aux effets métaboliques régulateurs de l’insuline.

Pourtant, les souris qui avaient mangé du sucre sous forme solide n’ont pas pris de poids. Les spécialistes ont ainsi révélé que le sucre sous forme liquide ouvrait l’appétit.

Selon les nutritionnistes, l’expérience a confirmé le rôle significatif des boissons sucrées dans le développement de l’obésité et de la résistance à l’insuline. 

Lire aussi:

Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Une «cause extérieure»: le capitaine qui a transporté le nitrate d'ammonium parti en fumée à Beyrouth s’exprime
Après le Covid-19, la Chine voit ressurgir un virus mortel transmis par les tiques
Tags:
chercheurs, obésité, métabolisme, sucre, nutrition, étude
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook