Ecoutez Radio Sputnik
    Alcool, image d'illustration

    Des scientifiques ont établi un lien surprenant entre la consommation d’alcool et les troubles du rythme cardiaque

    CC0 / Pixabay/kaicho20
    Santé
    URL courte
    273
    S'abonner

    Des chercheurs coréens ont démontré que c’est la fréquence de consommation d’alcool et non la quantité ingérée par session qui est un facteur de risque de fibrillation atriale, un trouble du rythme cardiaque.

    Une vaste étude menée par des scientifiques coréens a obtenu des résultats surprenants. Il s’est avéré que ceux qui boivent peu, mais régulièrement, sont plus susceptibles de souffrir d’une fibrillation atriale (FA), un trouble du rythme cardiaque, que ceux qui en consomment de manière excessive, mais occasionnellement.

    Un programme national de dépistage des maladies en Corée du Sud avait déjà permis d’établir un lien entre une forme d’arythmie cardiaque et la consommation de boissons alcoolisées: 12 grammes d’alcool par semaine augmentent de 8% la probabilité de développer cette maladie. Seulement, la fréquence de consommation n’avait pas été précisée.

    La nouvelle étude, publiée sur EP Europace le 17 octobre, a été menée sur plus de neuf millions de patients qui ne présentaient pas de fibrillation atriale. Ils ont été suivis pendant huit ans, de 2009 à 2017. Près de  200.000 d’entre eux ont contracté une FA. Les auteurs de l’étude ont alors récolté des données sur la consommation d’alcool de ces patients, en tenant compte des doses et de la fréquence. C’est ainsi qu’ils ont obtenu leurs résultats.

    «Les directives sur la consommation d’alcool étaient de réduire la quantité totale, pas la fréquence», a déclaré le docteur Choi Jong-il, co-auteur de l’étude, dans un communiqué.

    L’étude n’a pas établi de lien entre la quantité d’alcool consommée par session et l’apparition d’une FA. Le médecin recommande donc de boire le moins souvent possible pour réduire les risques d’arythmie.

    Tags:
    arythmie, Corée du Sud, maladies cardio-vasculaires, rythme cardiaque, boissons alcoolisées, alcool, étude
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik