Ecoutez Radio Sputnik
    dépression

    Cette catégorie de Français est particulièrement touchée par la dépression

    CC0 / Free-Photos
    Santé
    URL courte
    258825
    S'abonner

    Les Français actifs seraient particulièrement touchés par les dépressions liées à leur emploi, a indiqué Le Dauphiné libéré, à l’occasion de la journée européenne de la dépression.

    Le 27 octobre, c’est la journée européenne de la dépression, l’occasion de parler de cette maladie qui touche de nombreux Français, et particulièrement ceux qui travaillent, a affirmé Le Dauphiné libéré. La Fondation Pierre Deniker, qui agit dans le domaine de la santé mentale, a révélé que 22% des Français actifs présentaient une détresse orientant vers un trouble mental: dépression, stress.

    La dépression est une maladie qui touche tous les âges, indique Le Dauphiné. 7,5% des 15-85 ans ont déjà connu un épisode dépressif caractérisé. «Ces chiffres varient par tranche d’âge: 6,4% chez les 15-19 ans, 10,1% chez les 20-34 ans, 9% chez les 35-54 ans et 4,4% entre 55 et 85 ans», précise le journal.

    En 2017, la dépression touchait particulièrement les femmes, les faibles revenus et les moins de 45 ans, d’après le Bulletin épidémiologique hebdomadaire publié par Santé publique France. L’OMS a placé la France au troisième rang des pays recensant le plus grand nombre de dépressions liées au travail. Le stress touche quatre salariés français sur 10 et constitue la première source d’arrêts maladie.

    Quels sont les symptômes?

    Selon l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), un patient défini comme dépressif doit présenter au moins cinq symptômes parmi les neuf caractéristiques de la dépression, et ce presque tous les jours pendant au moins deux semaines. Deux symptômes sont obligatoires pour pouvoir poser un diagnostic: une tristesse quasi-permanente et une perte d’intérêt pour des activités du quotidien, même celles qui étaient plaisantes.

    Les autres symptômes sont les suivants: sentiment de dévalorisation et de culpabilité excessif, idées de mort ou de suicide récurrentes, fatigue, troubles du sommeil (surtout le matin), perte d’appétit, difficultés pour se concentrer ou mémoriser et ralentissement psychomoteur.

    Tags:
    maladies mentales, stress, France, population, emploi, dépression
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik