Ecoutez Radio Sputnik

    Un «robot-assistant» en cardiologie à Toulouse, une première en Europe

    © Sputnik . Igor Onoutchin
    Santé
    URL courte
    0 93
    S'abonner

    En mars 2019, la clinique Pasteur de Toulouse est devenue le premier site en Europe à avoir réalisé une angioplastie coronaire sous assistance robotique. À Rouen, une start-up française s’est lancée dans la fabrication d’un robot de cardiologie interventionnelle.

    Jean Fajadet, de la clinique Pasteur de Toulouse, a été le premier en Europe à réaliser une angioplastie coronaire à l’aide d’un robot, en mars dernier. Depuis, les cardiologues de la clinique ont effectué une centaine d’opérations de ce type.

    «Le robot représente l’avenir pour les interventions sur les coronaires. Il apporte plus de sécurité pour le patient: le geste est précis –on peut mesurer les lésions au millimètre— et ne dépend pas de la fatigue ou de la concentration de l’opérateur», a expliqué le docteur Fajadet à La Depêche du Midi.

    Une angioplastie coronaire consiste à introduire un petit ballonnet gonflable dans une artère rétrécie par une plaque d’athérome puis, dans la plupart des cas, d’y placer un stent, petit dispositif ayant la forme d’un tube, afin que l’artère ne se rebouche plus.

    Bien que la première opération ait été effectuée à l’aide d’un robot américain, la clinique Pasteur travaille aujourd’hui avec la start-up française Robocath, établie à Rouen, qui lui a fourni un robot de cardiologie interventionnelle, baptisé R-One. La première angioplastie coronaire avec ce robot français a été menée à bien en septembre dernier, rapporte La Dépêche.

    «Ce partenariat est intéressant à double titre. Nous soutenons les efforts d’innovation français et nous travaillons avec nos collègues du CHU de Rouen. La dynamique de la robotique vasculaire est enclenchée. Les patients sont enthousiastes et les médecins l’adopteront pour réduire les expositions aux rayons et les pathologies dorso-lombaires », a affirmé Jean Fajadet au journal.

    Tags:
    Rouen, start-up, Toulouse, hôpital, médecine, robotique, robot
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik