Ecoutez Radio Sputnik
    Chirurgie

    Greffe de pénis chez un ex-soldat US: «L’une des meilleures décisions que j’ai jamais prises»

    © AP Photo / Hadi Mizban
    Santé
    URL courte
    204812
    S'abonner

    Le patient qui avait reçu il y a un an et demi la première greffe de pénis et de scrotum aux États-Unis a déclaré que son organe fonctionnait, qu’il ne regrettait pas cette opération et que «ce fut l’une des meilleures décisions [qu’il avait] jamais prises».

    Le premier homme à avoir été greffé de pénis et de scrotum est en bonne santé, satisfait du résultat et prêt à une vie sexuelle, ont annoncé les chirurgiens de l’université Johns-Hopkins dans New England Journal of Medicine.

    «Ce fut l’une des meilleures décisions que j’ai jamais prises», a-t-il déclaré, avouant ne pas regretter cette intervention.

    La greffe inédite avait été réalisée le 26 mars 2018. Après 14 heures de travail, 11 chirurgiens ont réussi à assembler des centaines de vaisseaux sanguins microscopiques du pénis, du scrotum sans les testicules et d’une partie de la paroi abdominale d’un donneur décédé.

    19 mois plus tard, les médecins affirment que l’organe fonctionne parfaitement. L’homme a des érections pratiquement normales et la capacité d’atteindre l’orgasme. Il ne pourra pas avoir d’enfant, les testicules n’ayant pas été greffés pour des questions d’éthique, mais l’ancien soldat ne semble pas démoralisé pour autant.

    Grièvement blessé en Afghanistan

    Cet ex-soldat américain avait été grièvement blessé dans l’explosion d’une bombe en Afghanistan en 2010, alors qu’il était infirmier et qu’il tentait d’apporter son aide à un autre militaire.

    Lors de ce drame, il avait perdu les jambes, une partie de la paroi abdominale et ses organes génitaux. Ce dernier point l’inquiétait tout particulièrement. L’homme disait avoir du mal à se considérer comme tel et a avoué avoir même pensé au suicide.

    L’opération était pratiquement une première puisqu’une greffe de pénis pratiquée en 2006 en Chine avait entraîné des «problèmes psychologiques» chez le patient et que l’organe avait dû être retiré au cours d’une nouvelle opération.

    Tags:
    satisfaction, fonctionnalité, pénis, greffe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik