Santé
URL courte
194
S'abonner

Manger aussi bien tardivement que copieusement peut avoir de graves conséquences sur le cœur des femmes, affirme une étude effectuée par des chercheurs de la Columbia University de New York.

Cette étude a été menée auprès de 112 femmes d’une trentaine d’années qui devaient indiquer ce qu’elles avaient mangé pendant la première et la dernière semaine de l’enquête, 12 mois plus tard. Il s’est avéré que celles qui mangeaient plus le soir avaient plus de risques de contracter des maladies cardiaques.

Rien de surprenant

La cardiologue Evelina Grayver qui dirige l’unité de soins coronariens de l’Hôpital de North Shore University à Manhasset, New York, n’est pas surprise par ces conclusions.

«La façon dont le métabolisme, le rythme circadien, les cycles de cortisol/insuline fonctionnent ne leur permettent pas de supporter un repas copieux aux heures du soir», a-t-elle dit à MedicalXpress. Et d’ajouter:

«Notre organisme n’est pas prévu pour digérer à des heures tardives. Nous devenons également moins mobiles la nuit. Donc les calories que nous consommons ne sont pas brûlées comme nous dépensons notre énergie.»

Lire aussi:

Attentat de Nice: «c’est le début de la guerre civile en France»
Un automobiliste fonce sur une foule en Allemagne, un mort et des blessés
Attaque au couteau à Notre-Dame de Nice, trois victimes dont deux égorgées
L'identité de l'auteur de l'attaque à Notre-Dame de Nice établie
Tags:
santé, cœur, études
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook