Ecoutez Radio Sputnik
    Des aliments (image d'illustration)

    Vous détestez les brocolis? C’est peut-être dans vos gènes

    © CC0 / albenys
    Santé
    URL courte
    530
    S'abonner

    La perception gustative de l’amer est codifiée dans les gènes et la sensibilité à ce goût dépend de quelle variante du gène une personne a hérité de ses parents, ont dévoilé des scientifiques américains à la conférence de l'Association américaine de cardiologie (AHA), à Philadelphie.

    Des scientifiques de l’université du Kentucky ont découvert pourquoi certaines personnes trouvent le brocoli délicieux et d’autres très amer. Les résultats de l’étude ont été présentés lors d’une conférence de l'Association américaine de cardiologie (AHA), à Philadelphie.

    La perception de l’amertume dépend du gène TAS2R38 qui codifie la protéine dans les papilles gustatives de la langue, selon les découvertes des scientifiques. TAS2R38 existe en deux variantes ou allèles, qui donnent une sensibilité différente au goût amer: AVI et PAV.

    Les personnes qui ont reçu l’allèle AVI de leurs deux parents sont moins sensibles à l’amertume dans la nourriture et peuvent boire du café, de la bière ou manger du brocoli. Mais si une personne est doté de par ses deux parents du PAV, alors pour elle ces aliments seront extrêmement désagréables. En revanche, ceux qui combinent les deux versions du gène -AVI et PAV- peuvent répondre différemment à l’amertume et y avoir une sensibilité moyenne.

    En outre, l’étude a révélé que, selon la variante du gène TAS2R38, les personnes consommaient des quantités différentes de légumes verts, et en particulier, de brocoli.

    Les scientifiques suggèrent que la sensibilité à la nourriture amère a par le passé aidé l’homme à survivre, en distinguant ce qui était comestible de ce qui ne l’était pas.

    «Si vous voulez que vos patients suivent des recommandations diététiques, souvenez-vous de leurs goûts», a précisé l’un des auteurs de cette étude, Jennifer Smith.

    Les chercheurs espèrent que leurs résultats aideront à élaborer un régime alimentaire prenant en compte les préférences alimentaires et la sensibilité de l’organisme à l’amertume.

    Lire aussi:

    Elle tente d’ouvrir les mâchoires d’un puma pour en arracher son chien
    De minuscules «koalas» trouvés sur les coussinets de chiens envahissent la Toile – photos
    Incident en coulisses de Miss France: une candidate évacuée de la scène en larmes
    Végane depuis cinq ans, elle mange de la viande et s’étonne des résultats
    Tags:
    santé, régime alimentaire, alimentation, légumes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik