Santé
URL courte
3373
S'abonner

Une Américaine a pu vaincre plusieurs cancers d’affilée grâce à son chien, laquelle adoptait un comportement étrange en reniflant son ventre. Ayant fini par comprendre ces signes, elle est allée voir un médecin. C’est ce qui lui a sauvé la vie.

Une Américaine peut remercier sa chienne de lui avoir sauvé la vie après avoir «reniflé» ses cancers à plusieurs reprises, bien avant que la maladie ne soit détectée par des scanners.

La femme est toujours émue en parlant de son husky femelle et de la façon avec laquelle elle a réussi à maintes fois l'informer que quelque chose n’allait pas.

«Je crois qu'elle m'a sauvé la vie et qu'elle continue à le faire», a-t-elle confié à la chaîne de télévision WKOW. «Je lui suis très reconnaissante.»

Une pratique constante

Les mises en garde de la chienne ont commencé en 2013, peu de temps après que la femme a été diagnostiquée d’un kyste ovarien bénin. «Elle est venue et a mis son nez sur mon ventre», a raconté l’Américaine, ajoutant qu’elle n’avait alors pas fait attention à ces gestes répétitifs.

Un jour, elle a découvert que la chienne se cachait dans un placard. «Elle était recroquevillée comme une petite boule avec son nez caché sous sa queue; son petit museau était complètement humide et ses sourcils froncés.» Elle a alors demandé l’avis d’un autre médecin.

Celui-ci lui a annoncé qu'elle avait un cancer de l'ovaire au stade trois. Après une intervention chirurgicale et six mois de traitement, elle est entrée en rémission. Mais les choses ont changé en 2015 lorsque la chienne a recommencé à agir étrangement, reproduisant les mêmes comportements. C’est ce qui a fait comprendre à sa propriétaire que quelque chose n'allait toujours pas. Les médecins ont bientôt annoncé que son cancer était de retour, mais au foie.

Un odorat fin

Une récente étude menée par Experimental Biology a conclu que l’odorat d’un chien était 10.000 fois plus précis que celui de l’Homme, ce qui leur permet de détecter des odeurs que les humains ne peuvent pas.

Depuis 2015, la chienne lui a détecté deux autres cancers avant même que les médecins ne puissent établir de diagnostic.

Alors qu’elle poursuit son quatrième traitement, l’Américaine exhorte les propriétaires d’animaux à être plus conscients de la façon dont ceux-ci communiquent.

Lire aussi:

Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Tags:
diagnostic, cancer, États-Unis, santé, chiens
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook