Santé
URL courte
252310
S'abonner

Le chocolat, les glaces, les frites, etc… Une équipe de l’université du Michigan a déterminé que les aliments qui provoquent une dépendance ont en commun une caractéristique. Ils contiennent deux fois plus de glucides que de lipides, soit la même chose que dans le lait maternel.

Des chercheurs de l’université du Michigan ont mené une étude sur des étudiants et ont révélé la liste des produits auxquels les personnes deviennent accros ainsi que la cause de cette dépendance, a rapporté mercredi 11 décembre le Daily Mail.

D’après le site d’information, les chercheurs ont proposé à 120 étudiants de choisir 35 aliments différents pour identifier ceux jugés «dangereux». Ensuite, ils leur ont demandé de remplir une échelle de dépendance alimentaire établie par des chercheurs de Yale. Les aliments ont été classés de 1 à 35.

Les résultats ont montré que les plus addictifs étaient le chocolat, la glace, les gâteaux, les frites, les biscuits, la pizza, les chips, les cheeseburgers et le pop-corn. Au contraire, le saumon, le riz brun, les concombres et les brocolis ne créaient pas de dépendance.

La cause de la dépendance

Selon le média, ces produits ont une caractéristique commune: ils contiennent deux fois plus de glucides que de lipides. La même composition est observée dans le lait maternel.

Les chercheurs ont noté qu'à un jeune âge, le cerveau humain se souvient du plaisir issu de la nourriture. Ainsi, le lait maternel est l'un des rares aliments naturels à contenir en grande quantité des lipides et des glucides. Le cerveau des nourrissons établit alors des «récompenses neuronales» durant toute la vie, lesquelles sont liées aux premières sensations gustatives.

Lire aussi:

Plus de 1.500 militaires français se déploient dans les Alpes pour faire face à «l’affrontement majeur»
Un homme condamné après avoir refusé de serrer la main d’une préfète
Menace de reconfinement: un «règlement de compte contre la population»?
Un policier abat un chien sous les yeux de son propriétaire dans le Pas-de-Calais
Tags:
étude, dépendance, alimentation, chercheurs
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook