Santé
URL courte
675
S'abonner

Même si les médicaments pour poissons représentent un risque pour la santé humaine, certains Américains, incapables de se payer des traitements adéquats, semblent les utiliser, écrit le Guardian en se référant à une récente étude.

Dépourvu d’assurance médicale, un nombre croissant d’Américains obtiendraient des médicaments pour poissons, à en croire une étude présentée lors d’un congrès médical à Las Vegas et relayée par le Guardian.

Par contraste avec les antibiotiques pour l’Homme, ceux pour poissons sont disponibles sans ordonnance et ne sont pas coûteux.

Dans leur étude, des chercheurs de la faculté de pharmacie de l'Université de Caroline du Sud ont notamment analysé neuf antibiotiques pour poissons vendus en ligne sur 24 sites différents. Après avoir étudié les commentaires concernant ces médicaments, ils ont découvert un faible mais toutefois non négligeable pourcentage de consommateurs qui évoquaient la consommation de ces produits par les humains.

Ce qu’ils trouvent le plus alarmant c’est que ces commentaires ont attiré neuf fois plus l’attention que les commentaires classiques, d’après un comptage de «like» et de «dislike».

Néfaste pour la santé

Néanmoins, avoir recours à ces médicaments peut s’avérer dangereux pour la santé, car leur utilisation engendre une résistance aux traitements réellement adaptés. Comme l’a indiqué au Guardian le Dr Farzon Nahvi, urgentiste à New York, une de ses patientes n’ayant pas d’assurance médicale a fait une overdose de ces antibiotiques.

«Elle a fini en unité de soins intensifs, et elle se retrouvait beaucoup plus malade et, sans assurance, avec une note d'hôpital bien plus importante. En outre, à cause de son traitement à l’hôpital, elle a loupé son entretien d’embauche, ce qui aurait pu être son billet pour l’assurance médicale», a-t-il souligné.

Lire aussi:

Un astéroïde géant fonce droit sur la Terre
«Nicole Belloubet a menti»: Montpellier porte plainte contre la garde des Sceaux
La consommation de cette huile pourrait modifier génétiquement votre cerveau
Tags:
poisson, antibiotiques, États-Unis, santé
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik