Santé
URL courte
25912
S'abonner

Une liste avec des symptômes du cancer auxquels «on ne fait pas attention pendant des années» a été dressée par la chef du service de cancer des voies aérodigestives supérieures de Moscou, qui a expliqué dans quel cas une personne doit se méfier et penser à prendre un rendez-vous chez un otorhinolaryngologue.

La chef du service de cancer des voies aérodigestives supérieures du Centre clinique de Loginov de Moscou, Lilia Yakovleva, a dressé une liste de symptômes qui peuvent indiquer le développement des tumeurs dans la région de la tête et du cou dans une interview accordée à la radio Govorit Moskva.

Elle a souligné qu’il s’agissait souvent de symptômes qu’on subit pendant des années et auxquels on ne fait pas attention.

«Ce sont des douleurs floues, des tumeurs ou des bosses, que les gens ignorent pendant des années. Il s'agit d'une sécrétion incompréhensible, des taches blanches ou rouges sur les muqueuses buccales, sur la langue, une gêne lors de la déglutition. Des dents qui bougent sans raison est aussi un signal d'alarme. Il faut faire attention aux taches pigmentaires si elles commencent à changer de couleur et à grandir», a raconté la médecin.

Lilia Yakovleva a rappelé que le succès du traitement du cancer dépendait du diagnostic précoce. Dans ce cas, jusqu'à 84% des malades sont soignés.

«C'est une raison pour aller chez un otorhinolaryngologue si un adulte sans maladie chronique a une otite aiguë, un nez bouché et des maux de tête. Le médecin doit examiner le nasopharynx. Le médecin ainsi que le patient doivent se méfier dans un cas similaire», a conclu la chef de service.

Lire aussi:

«Un objet enfoncé dans le crâne»: un violent meutre de deux femmes à Paris
Un très fort bruit d’explosion entendu à Paris et en Île-de-France
«Ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs»: propos polémiques de Zemmour sur les mineurs isolés - vidéo
Naufrage économique mondial à venir? Un célèbre investisseur suisse craint des révolutions
Tags:
santé, science, oncologie, cancer
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook