Santé
URL courte
2177
S'abonner

Un vaccin contre les formations de protéines bêta amyloïdes et tau dans le cerveau, liées à Alzheimer, a été testé avec succès sur les souris par des scientifiques Américains et Australiens, relate le communiqué de presse publié par EurekAlert!.

Des scientifiques de l'Institut de médecine moléculaire et de l'université de Californie ont mis au point un vaccin contre une combinaison de protéines bêta amyloïdes et de protéines tau générées lors du développement de la maladie d'Alzheimer et d'autres types de démences. Les expériences sur les souris ont été couronnées de succès et les experts envisagent d'entreprendre bientôt des essais cliniques sur des humains, fait savoir un communiqué de presse publié par EurekAlert!.

Les formations de protéines bêta amyloïdes et de protéines tau sont considérées comme la principale cause de changements neurodégénératifs dans le cerveau qui entraînent des troubles cognitifs, la démence et enfin la mort.

Les recherches ont pour but de trouver un nouveau traitement pour cibler ces agglomérats composés suite à la maladie, qui mènent à la neurodégénérescence et au déclin cognitif le cerveau d’un humain.

«Notre approche espère couvrir toutes les bases et réussir à franchir les obstacles précédents dans l’espoir de trouver une thérapie capable de ralentir l'accumulation de protéines bêta amyloïdes et de protéines tau et de retarder la progression de la maladie chez beaucoup de personnes touchées dans le monde entier», a précisé le professeur Petrovsky, l’un des membres de l’étude.

Lire aussi:

Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Le ministre français du Commerce commente l'appel d'Erdogan à boycotter les produits français
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Tags:
maladie d'Alzheimer, vaccin, chercheurs, santé
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook