Santé
URL courte
173210
S'abonner

Dans une nouvelle étude consacrée à l’influence des particules ultrafines dans la pollution de l’air sur la santé humaine, des chercheurs ont constaté que celles-ci pouvaient déclencher une crise cardiaque en pénétrant dans le sang et dans les cellules. Dans les zones urbaines, ces particules viennent surtout des émissions des automobiles.

Une équipe de chercheurs de l'Université de Yale aux États-Unis et de l’Institut d'épidémiologie Helmholtz Zentrum München, en Allemagne, ont conclu que l'une des principales causes des crises cardiaques soudaines était l’influence des particules ultrafines souvent présentes dans l'air pollué. Cette hypothèse a été avancée dans une nouvelle étude publiée dans la revue Environmental Health Perspectives, mercredi 15 janvier.

Pour parvenir à ces conclusions, les scientifiques ont analysé les données sur les cas non mortels d'infarctus du myocarde à Augsbourg, en Allemagne. 5.898 patients atteints d'une crise cardiaque soudaine ont pris part à cette expérience. Le moment des crises cardiaques a été comparé aux valeurs de pollution atmosphérique en tenant compte de facteurs supplémentaires tels que le jour de la semaine et le statut socioéconomique.

Il est précisé que cette étude est considérée comme la première enquête épidémiologique sur l’impact des particules ultrafines sur les crises cardiaques.

«Cette étude confirme une chose dont on se doutait depuis longtemps: les minuscules particules de pollution de l'air peuvent jouer un rôle dans les maladies cardiaques graves. Cela est particulièrement vrai pendant les premières heures d'exposition», a déclaré Kai Chen, professeur adjoint à l'École de santé publique de l’Université de Yale et premier auteur de l'étude. «Les niveaux élevés de particules ultrafines sont un sérieux problème de santé publique», a-t-il souligné.

D’après l’étude, il s'est avéré qu’en raison de leur petite taille, les particules pénètrent facilement dans le sang et dans les cellules. Ainsi, dans les premières heures d'impact sur le corps, elles peuvent provoquer des dysfonctionnements du cœur et provoquer une crise cardiaque.

L'infarctus du myocarde est la forme de maladie cardiovasculaire la plus répandue dans le monde alors que les particules ultrafines atteignent une taille de 100 nanomètres ou moins. La principale source de ces particules sont les émissions des véhicules à moteur.

Lire aussi:

Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Ce célèbre Français a perdu près de 5 milliards de dollars en 24h à cause du coronavirus
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Tags:
causes, chercheurs, étude, pollution, crise cardiaque
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook