Santé
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)
202053
S'abonner

Alors que des scientifiques chinois viennent de publier des photos du nouveau coronavirus mortel, de récentes études de virologues révèlent les hôtes naturels les plus probables de la maladie.

Selon le dernier bilan, l’épidémie du nouveau coronavirus a déjà fait 26 morts et plus de 800 contaminés en Chine. Face à ces chiffres inquiétants, des scientifiques continuent à recueillir les données sur les origines de cette maladie qui a déjà été détectée dans plusieurs pays dont les États-Unis, le Japon et la Corée du Sud.

Dans un article publié sur le portail The Conversation, des virologues chinois, britanniques et américains ont dressé le bilan des dernières études sur le coronavirus de Wuhan et ses possibles hôtes naturels.

Il est déjà connu que le coronavirus de Wuhan (2019-nCoV) appartient à la même famille que les virus qui ont été à l’origine des épidémies de 2003 en Asie (SARS-CoV) et au Moyen-Orient en 2017 (MERS-CoV).

Des études des virologues ont précédemment révélé que les coronavirus de 2003 et de 2017 avaient infecté en premier lieu des chauves-souris et que des civettes masquées et des dromadaires avaient été des hôtes intermédiaires des maladies avant qu’elles n’atteignent les êtres humains.

Soupe aux chauves-souris

Ainsi, l’analyse de l’acide ribonucléique (ARN) du coronavirus de Wuhan a montré qu’il était très proche par sa structure génétique des SARS-CoV et MERS-CoV, c’est pourquoi la première hypothèse a désigné les chauves-souris comme le porteur d’origine du virus.

L’hypothèse est appuyée par le fait que les premières personnes contaminées s’étaient rendues au marché de poissons de Wuhan où sont également vendus plusieurs autres animaux dont des chauves-souris, des rats des bambous, des hérissons et des reptiles.

Dès que l’hypothèse sur les chauves-souris a été évoquée, plusieurs vidéos avec des gens qui mangeaient de la soupe avec ces animaux ont été partagées sur les réseaux sociaux et reprises par des médias.

Des serpents aux humains

En outre, une étude parue mercredi 22 janvier dans le Journal of Medical Virology indique que les codes protéiques favorisés par le nouveau coronavirus ressemblent à ceux retrouvés chez les serpents, animaux qui, dans la nature, chassent souvent les chauves-souris.

Les rapports indiquent également que des serpents ont été vendus sur le marché local de Wuhan, ce qui augmente la possibilité que le 2019-nCoV soit passé des chauves-souris aux serpents puis aux humains au début de cette épidémie. Cependant, la façon dont le virus pourrait s'adapter à la fois aux hôtes à sang froid et à sang chaud n’a pas encore été expliquée.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)

Lire aussi:

Un drone filme une foule détruire une colonne entière de voitures de police à Philadelphie – vidéo
Une nouvelle vidéo montre ce qui se passe juste avant la mort de George Floyd
La taxe qui avait provoqué le mouvement des Gilets jaunes remise sur la table par un conseiller de Macron
Tags:
Covid-19, Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS), serpents, chauves-souris, chauve-souris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook