Santé
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)
1412937
S'abonner

Un professeur britannique contaminé par le coronavirus en Chine dit l’avoir vaincu avec du whisky et du miel. C’est grâce à ce remède traditionnel qu’il «s’est relevé», est-il persuadé.

Diagnostiqué du coronavirus en Chine il y a environ deux mois, ce professeur d’anglais britannique âgé de 25 ans affirme avoir eu recours à deux «produits» qui l’ont finalement guéri, a-t-il fait savoir au Sun.

«Non» aux antibiotiques

Ce professeur qui vit en Chine depuis trois ans et plus particulièrement à Wuhan depuis environ six mois a refusé selon ses propres dires de prendre les médicaments prescrits par les médecins.

«J’ai utilisé un inhalateur qui a aidé à contrôler la toux et je buvais du whisky chaud avec du miel jusqu’à ce que tout parte», a-t-il raconté au Sun. Et d’ajouter:

«C’est un ancien remède mais il semble avoir fait l’affaire. J’ai refusé de prendre les antibiotiques prescrits par les médecins parce que je ne voulais prendre aucun médicament.»

Le professeur a pris la décision de rester à Wuhan.

Le nombre de morts en hausse

Selon les dernières informations communiquées le 3 février par les autorités sanitaires chinoises, l'épidémie de coronavirus 2019-nCoV a fait 425 morts dans l'ensemble du pays.

La commission nationale de la santé a annoncé que 20.438 cas de contamination ont été recensés, soit 3.235 supplémentaires dans le pays par rapport à la veille.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
Covid-19, whisky, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook