Santé
URL courte
4114
S'abonner

Beaucoup ont l’habitude de faire un petit somme pendant la journée, mais il ne faut en aucun cas que cela compromette leur sommeil la nuit, prévient un spécialiste russe de la somnologie.

Le sommeil diurne ne doit pas remplacer celui de nuit, a déclaré Roman Borzounov, président de la Société russe des somnologues, cité par des médias russes.

«Une sieste pendant la journée peut bien compléter un déficit de sommeil. Il ne faut toutefois pas qu’elle soit trop longue. Admettons que la personne n’a pas dormi de la nuit et s’endort après dans la journée pendant trois ou quatre heures. Résultat, son sommeil la nuit suivante sera compromis, et la personne passera une nuit blanche», a expliqué le spécialiste.

Selon le médecin, en règle générale, on ne doit pas dormir plus d’une heure pendant la journée.

Et d’ajouter que si on se couche vers 22 ou 23 heures, on ne devrait pas avoir à faire une sieste pendant la journée après 16 heures.

À ceux qui travaillent la nuit, le somnologue recommande de dormir trois à quatre heures juste après leur retour chez eux, expliquant que cela permet d’éviter une somnolence jusqu’au soir et ainsi de ne pas compromettre le sommeil de nuit.

Lire aussi:

Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Louboutin prend ses distances avec Assa Traoré, assurant qu'elle n'est pas une «égérie»
Togo: surpris en train de profaner une tombe, un «féticheur» a été brûlé vif
Rencontre Biden-Poutine: «les Américains ont compris que leur politique russophobe était allée trop loin»
Tags:
médecine, sommeil
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook