Santé
URL courte
4132
S'abonner

Des chercheurs chinois ont découvert que le thé vert contenait une substance qui bloque l'enzyme favorisant le développement des cellules cancéreuses et ont établi que la consommation régulière de cette boisson diminuait le risque de cancer du sein. Cette étude a été décrite dans la revue International Journal of Food Sciences and Nutrition.

Des scientifiques chinois ont analysé les résultats de 16 recherches sur les effets de divers ingrédients végétaux sur le développement du cancer et ont trouvé une relation linéaire entre la consommation de thé vert et le cancer du sein: les femmes qui consommaient beaucoup de thé vert et régulièrement pendant plusieurs années avaient un risque de cancer plus faible du sein par rapport à celles qui consommaient peu de thé vert ou n'en buvaient pas du tout, lit-on dans International Journal of Food Sciences and Nutrition.

On suppose notamment que le thé vert inhibe la propagation de cellules souches cancéreuses, tout en modulant la reprogrammation métabolique de différents types de cellules cancéreuses du sein.

Quelles sont les vertus thérapeutiques du thé vert?

À la recherche d'une réponse à la question de savoir ce qui rend le thé vert si utile, les scientifiques ont analysé les ingrédients à base de plantes qu'il contient pour conclure que le rôle de l'agent anticancéreux principal revenait à l'épigallocatéchine-3-gallate phytochimique (ECGC), une substance organique du groupe des polyphénols qui, en plus des propriétés antioxydantes, a une fonction protectrice élevée concernant les cellules. Il bloque l'enzyme nécessaire à la croissance des cellules cancéreuses, ce qui stoppe le développement de la tumeur.

Le rôle du thé vert a-t-il été attesté dans la prévention des cancers?

Cependant, les auteurs de l’étude déconseillent formellement de considérer le thé vert comme une sorte de panacée ou une alternative au traitement classique des maladies néoplasiques. Les experts ne savent pas vraiment si l'effet préventif du thé vert s'applique à tous les types de cancer du sein, ou seulement à certains d'entre eux. Mais ils savent que le thé vert n'a pas d'effet notable sur le cancer de la prostate, de la vessie ou de l'estomac - de tels modèles n'ont pas été trouvés pendant l'étude.

Il convient également de garder à l'esprit que la plupart des études sur lesquelles les chercheurs chinois se sont appuyés ont été menées en Asie, où 10 tasses de thé vert par jour sont considérées comme la norme de consommation. Apparemment, ce n'est pas un hasard si la Chine a l'un des taux d'incidence du cancer du sein les plus bas au monde.

Par ailleurs, les auteurs de l’étude admettent que les propriétés curatives du thé vert pour les résidents d'Asie s'expliquent non seulement par de fortes doses de consommation, mais aussi par une combinaison avec la nourriture asiatique traditionnelle. Par conséquent, les résultats de l'étude ne peuvent pas être automatiquement appliqués aux Européens ou aux Américains.

Malgré le fait que le thé vert a un bon effet sur la microflore intestinale et aide à la perte de poids, il faut se rappeler que la boisson contient également de fortes concentrations de caféine, donc la boire en quantités excessives n'est pas raisonnable en présence de certaines maladies, avertissent les scientifiques.

Lire aussi:

Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Diego Maradona est décédé à l'âge de 60 ans
Il faut mettre les migrants «dans des avions pour les renvoyer chez eux» plutôt que de les disperser, estime Zemmour
Frappes israéliennes en Syrie: «un comportement d’État voyou»
Tags:
chercheurs, cancer, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook