Santé
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)
0 111
S'abonner

Le chien infecté au coronavirus par son maître à Hong Kong a subi un test supplémentaire, lequel s’est révélé négatif. L’animal est toujours considéré comme porteur du virus à un faible niveau et reste donc en quarantaine. Les médecins ignorent toujours s’il peut être contagieux ou en tomber malade.

Le nouveau test sanguin du chien atteint du coronavirus à Hong Kong s’est avéré négatif, a déclaré le ministère hongkongais de l’Agriculture, des Pêches et de la Protection de l’environnement jeudi 12 mars. Il avait été testé «légèrement positif» fin février et les experts craignaient alors que la transmission de l’Homme à l’animal soit possible.

Il s’agit d’un Poméranien dont le propriétaire est le 85e patient hongkongais à avoir contracté le coronavirus. Depuis que les échantillons prélevés dans ses cavités orales et nasales ont été testés positifs, il a été placé en quarantaine 14 jours, et il le restera malgré un nouveau test sanguin négatif, a affirmé le docteur Chui Tak-yi au South China Morning Post.

Ce test révèle l’absence d’anticorps spécifiques au coronavirus dans l’organisme de l’animal. Cependant, cela n’exclut pas qu’il soit porteur du virus, a indiqué l’expert. L’explication la plus probable est que l’infection est si faible que son système immunitaire n’y a pas réagi. Le chien n’a d’ailleurs présenté aucun symptôme de la maladie.

Les animaux domestiques peuvent-ils transmettre le coronavirus?

Selon le chirurgien vétérinaire David Gathing, cité par le South China Morning Post, ce test sanguin démontre que les chiens ne sont pas des hôtes viables pour le virus. «Avec plus de 120.000 personnes atteintes dans le monde, si le virus était contagieux pour les animaux nous aurions vu plus de cas», a-t-il indiqué. Il confie néanmoins que le canidé devrait être gardé en quarantaine par mesure de précaution.

Les autorités hongkongaises ont rappelé aux propriétaires d’animaux de maintenir de bonnes pratiques d’hygiène, sans s’inquiéter de manière excessive à propos d’une possible transmission. En aucun cas ils ne devraient les abandonner.

Mercredi 11 mars, l’Agence nationale de sécurité de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) s’était également penchée sur ce cas, et avait conclu qu’il n’existait «aucune preuve» que les animaux de compagnie et d’élevage puissent transmettre le virus et vice-versa.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)

Lire aussi:

Le Pr Raoult accusé de «faux témoignage» par l’AP-HP
Ce légume est le plus utile pour la santé, affirme un docteur russe
Ni requin, ni dauphin: des pêcheurs gallois sont tombés sur cette énorme créature marine – vidéo
Un poulet dans les mains d'un pilote de Ryanair pousse la compagnie à ouvrir une enquête - photo
Tags:
contamination, Hong Kong, Covid-19, chiens
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook