Santé
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)
3713954
S'abonner

L’isolement à domicile peut avoir ses conséquences, considère un professeur à l’université Stanford. Selon lui, une quarantaine mondiale pourrait avoir un impact non seulement pour l’économie mais aussi pour la santé physique et psychologique.

Une quarantaine à l’échelle planétaire peut s’avérer à long terme plus dangereuse que la propagation du Covid-19 lui-même, estime l’épidémiologiste et professeur à l’université Stanford John Ioannidis.

Dans une tribune pour Stat, il attire l’attention sur le fait que les mesures introduites dans de nombreux pays chargent le système de santé pour une longue période. En même temps, lors de la propagation du virus, une phase «aiguë» arrive et prend vite fin.

Et d’ajouter que les enfants confinés, qui n’iront pas à l’école et seront privés de contacts avec leurs petits camarades, peuvent à l’avenir souffrir d’un manque d’immunité, ce qui engendrera des problèmes de santé.

Selon lui, le confinement de masse aura un impact aussi bien pour l’économie planétaire que sur la santé psychologique des personnes. La quarantaine globale peut avoir pour résultat une crise financière, ainsi que des troubles de masse allant jusqu’à des confrontations entre individus.

Pandémie de Covid-19

Le 11 mars, l’OMS a donné le statut de pandémie au coronavirus Covid-19 qui a déjà touché plus de 200.000 personnes à travers le monde.

Le 18 mars, l’Organisation a évalué à plus de 8.000 le nombre des décès.

Sur fond de propagation du Covid-19, de nombreux pays ont pris des mesures. Des confinements ont été mis en place.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)

Lire aussi:

Elle met des œufs au micro-ondes, ce qui l'envoie pour trois semaines à l'hôpital
Quel est le secret de ces trois départements où aucune mort du Covid-19 n’a été recensée?
«Il n’est pas le général de Gaulle», Macron est-il à la hauteur face au coronavirus?
Tags:
confinement, danger, pandémie, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook