Santé
URL courte
131776
S'abonner

Un nouveau médicament anticancéreux basé sur un virus créé par l’université de Xiamen a été approuvé pour des essais cliniques en Chine, relate l’agence Chine nouvelle. Le médicament serait capable de dissoudre les cellules cancéreuses.

Les autorités chinoises ont approuvé le lancement des essais cliniques d’un nouveau médicament contre plusieurs types de cancer qui repose sur le principe de virothérapie oncolytique, a annoncé l’agence Chine nouvelle.

Il s’agit de l’immunothérapie virale qui détruit les cellules cancéreuses sans toucher les cellules normales et stimule l’immunité du patient.

Un virus «tueur de cancer»

Le médicament utilise un virus oncolytique («tueur de cancer») de nouvelle génération conçu en laboratoire par les chercheurs de l’université de Xiamen en collaboration avec deux sociétés chinoises, précise Chine nouvelle.

Les chercheurs cités par l’agence affirment avoir créé un virus qui peut transporter les anticorps PD-1 directement dans la tumeur, entraînant la disparition des cellules malignes. Cette méthode permet de tuer un plus grand nombre de cellules tumorales.

En plus, la stimulation de la réponse immunitaire permet à l’organisme de se prémunir contre une deuxième attaque de cancer, selon l’agence.

Le nouveau médicament pourrait servir à traiter les tumeurs solides, notamment les cancers de la tête et du cou, des poumons, du foie et le cancer colorectal.

Lire aussi:

Pour Macron, «le pic de la seconde vague est passé», une «nouvelle étape» s'annonce
L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Tags:
cancer, virus, immunité, médicaments, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook