Santé
URL courte
4194
S'abonner

Les symptômes communs du cancer du poumon comprennent des difficultés respiratoires et des douleurs thoraciques persistantes. Mais l’on peut aussi craindre l’apparition d’une tumeur si l’on souffre d’une quinte de toux prolongée, selon le Service national de santé du Royaume-Uni.

Le cancer du poumon est l'un des types de cancer les plus graves car il est généralement difficile à repérer jusqu'à ce qu'il se propage à d'autres parties du corps. Une personne peut craindre cette maladie si elle développe une toux qui ne disparaît pas, a indiqué le Service national de santé du Royaume-Uni, cité par le Daily Express.

Les symptômes de la maladie ont tendance à se révéler une fois que le cancer s'est déjà propagé aux poumons. L'un des signes les plus courants de cette maladie est une toux persistante qui parvient à tenir éveillée une personne la nuit.

D’après ces spécialistes britanniques, il faut se méfier lorsqu’une toux ne passe pas après trois semaines. Une tumeur peut également être signalée par un essoufflement, une respiration sifflante et des douleurs thoraciques, des expectorations altérées ou du sang.

Pourtant, si une personne a de tels symptômes, cela ne signifie pas qu'elle a un cancer, car d'autres maladies pulmonaires présentent ces mêmes signes. Il est dans ce cas recommandé de consulter un médecin pour déterminer la cause du mal.

D’après les spécialistes, le problème du cancer du poumon est qu’il commence à se manifester activement quand les métastases se propagent aux organes voisins. Dans ce cas, il est déjà beaucoup plus difficile de lutter contre la tumeur et le pronostic est moins favorable.

Lire aussi:

Une voiture percute une terrasse à Paris, faisant au moins un mort et plusieurs blessés
Ce pays pourrait rapidement devenir «un super-propagateur du Covid»
Florian Philippot utilise un pass sanitaire pour se rendre à une manifestation anti-pass à Rome
Un mort et un autre en réanimation: en Occitanie, le vaccin Pfizer accusé de tuer «des jeunes en pleine forme»
Tags:
médecine, symptômes, poumons, cancer
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook