Santé
URL courte
Études sur le coronavirus – avril (50)
2135
S'abonner

Pourquoi certains patients sont-ils plus vulnérables au coronavirus? Invité sur Europe 1, l’immunologiste Jean-Laurent Casanova admet qu’un facteur génétique existe. Selon lui, son équipe de chercheurs se prépare à analyser l’ADN d’un groupe de patients pour déterminer les éventuels gènes responsables des formes graves du Covid-19.

Non seulement les personnes âgées ou présentant des pathologies meurent du Covid-19, mais aussi les individus plus jeunes et en bonne santé. Au micro d’Europe 1, l’immunologiste français Jean-Laurent Casanova a expliqué qu’il pouvait s’agir dans ce cas de variations génétiques et non plus de mutations du virus.

Afin d’établir un lien possible entre la présence de certaines particularités génétiques et des formes graves du coronavirus, un groupe de scientifiques dirigé par M. Casanova a débuté une étude impliquant des malades du monde entier en s’appuyant sur des travaux antérieurs réalisés sur d'autres maladies infectieuses.

«[Ils] ont montré que la grippe maligne, la tuberculose ou les infections virales du cerveau répondent dans une proportion non-négligeable à des variations génétiques qui créent une sensibilité à tel ou tel agent infectieux».

Pour vérifier cette théorie, les chercheurs ont effectué un «recrutement» de patients «en Asie, Inde, Europe du Sud, Proche-Orient, Afrique du Nord, Amériques» âgées de moins de 50 ans et sans maladie préexistante.

Ils s’apprêtent à séquencer leur génome et à procéder à l’analyse de toutes les données pour détecter des «gènes candidats» qui pourraient provoquer le développement des formes graves du Covid-19.

Dossier:
Études sur le coronavirus – avril (50)

Lire aussi:

Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un syndicat de police s’amuse d’une intervention violente et outre les internautes – vidéo
Départ de sept nouveaux députés de LREM à l'Assemblée pour rejoindre un 10e groupe
Tags:
malades, étude, ADN, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook