Santé
URL courte
Études sur le coronavirus – avril (50)
161046
S'abonner

Le ministre russe de la Santé a annoncé à Vladimir Poutine ce lundi qu’une médicament pour traiter le coronavirus avait été développé dans des laboratoires du pays et passera des essais cliniques dans un délai de 10 à 12 jours.

Un médicament pour traiter le coronavirus a été élaboré en Russie, a fait savoir le ministre de la Santé Mikhaïl Mourachko lors d'une réunion avec Vladimir Poutine.

«Une entreprise russe a développé un médicament qui a été testé par nos collègues dans un certain nombre de pays, mais cette version est déjà un analogue russe, et elle a produit le premier lot pour des essais cliniques. Nous attendons maintenant qu'elle apporte un ensemble de documents aux experts. Les études précliniques seront évaluées dans un court délai», a affirmé le ministre.

Les essais cliniques du médicament commenceront dans 10 à 12 jours au plus tard, selon lui.

Le déficit de médicaments

Il a également tenu à souligner que le ministère voyait des risques de déficit de certains médicaments contre le coronavirus.

«Nous avons des limites pour 17 médicaments qui doivent être contrôlés. Et la réponse à la baisse des stocks est incluse dans le mécanisme réglementaire mis en œuvre», a-t-il expliqué.

Les prototypes de vaccin

Auparavant, la directrice du Service fédéral de surveillance de la protection des droits des consommateurs et du bien-être humain (Rospotrebnadzor) avait annoncé que l'élaboration de trois prototypes de vaccin contre le nouveau type de coronavirus était en cours en Russie.

Dossier:
Études sur le coronavirus – avril (50)

Lire aussi:

Ce que l’on sait de l’arme utilisée par le terroriste pour décapiter le professeur Paty
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Les anciens amis du terroriste de Conflans témoignent
Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 en France chute de plus de moitié en une journée
Tags:
médicaments, Russie, Covid-19, santé
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook