Santé
URL courte
254312
S'abonner

Plusieurs incohérences entre l’état de santé d’un infecté au Covid-19 et les résultats des analyses obtenus par scanner ou radiographie ont été signalées par un expert russe. Selon lui, la pneumonie peut ne pas être visible sur les radios, le scanner montrant parfois, pour sa part, un état grave des poumons alors que le malade se porte bien.

Certaines singularités du Covid-19 qui ne rentrent pas dans le cadre du déroulement habituel des infections virales ont été mises en valeur par Vladimir Nikiforov, expert des maladies infectieuses de l’Agence fédérale médico-biologique (FMBA) de Russie.

«Il ne se développe pas selon les canons de l’épidémiologie classique, de la pathogenèse classique des infections respiratoires virales aiguës. Il est absolument incompréhensible que l’état de santé d’un malade et les changements de ses poumons ne correspondent pas. Selon l’image du scanner, un tel malade devrait être au moins en soins intensifs, alors qu’il peut se sentir plutôt bien pendant un certain temps. Ensuite, c’est une chute catastrophique», a-t-il expliqué sur la chaîne de télévision Rossiya 1.

De plus, les radiographies révèlent normalement la présence d'une pneumonie, alors qu’elles ne montrent pas celle provoquée par le Covid-19, a-t-il ajouté.

Et de conclure: «Nous nous sommes heurtés à quelque chose de nouveau. Je ne dirais pas que ce soit effrayant mais tout ce qui est non compréhensible fait peur».

D’autres particularités

Des chercheurs chinois et américains ont également affirmé que le nouveau coronavirus pouvait s’attaquer à d’autres organes de l’Homme, en plus des poumons. Selon eux, l’infection peut affecter le cœur, le cerveau, le système sanguin et endocrinien. Des études montrent par ailleurs que l’humain risque de faire face à des séquelles à long terme dues au Covid-19.

Presque tous les pays sont actuellement touchés par le nouveau coronavirus qui a fait plus de 162.000 morts et infecté plus de 2.350.000 personnes, selon le dernier bilan de l’Université Johns Hopkins. Malgré le fait que la propagation du virus continue, plusieurs pays européens dont l’Allemagne, l’Italie, l’Autriche et le Danemark ont entamé un déconfinement partiel.

Lire aussi:

Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Un eurodéputé surpris dans une orgie à Bruxelles présente sa démission
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Tags:
médecine, Russie, maladies, pneumonie, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook