Santé
URL courte
8111
S'abonner

Le nombre de décès liés au Covid-19 par habitants, qui attire l’attention des médias, s’explique par son système de calcul qui additionne le nombre des décès en milieu hospitalier et celui de ceux qui ont eu lieu en maisons de retraite, dont les cas suspects, explique Emmanuel André, du centre de crise de lutte contre le coronavirus belge.

La Belgique peut donner l’impression d’être la mortalité liée au Covid-19 relativement élevée, si l’on prend en compte le nombre de morts par million d'habitants. Selon Emmanuel André, porte-parole du centre de crise interfédéral de lutte contre le coronavirus belge, une telle situation peut être expliquée par les particularités du système de surveillance utilisé dans le pays. Celui-ci comptabilise le nombre de décès en milieu hospitalier ainsi que ceux dans les maisons de retraite, y compris les cas suspects, donc non-testés.

«Le nombre […] en Belgique [...] accumule les décès qui ont été confirmés, très souvent, en milieu hospitalier et le nombre de décès qui ont eu lieu, par exemple, dans des maisons de repos. […] Donc cette addition de deux manières, de deux éléments que nous comptabilisons, donnent l’impression que la Belgique fait face à beaucoup plus de décès», a-t-il détaillé lors du point de presse quotidien le 20 avril.

Auparavant, M.André avait notamment mis en évidence le fait que dans les maisons de retraite une «seule petite partie des personnes décédées ont eu un diagnostic confirmé d’infection au coronavirus». Ainsi, la Belgique ne compte pas seulement le nombre de décès «confirmés par le test laboratoire» mais aussi «les décès suspects», ce qui distingue le royaume de beaucoup de pays.

D’autres pays se mettent à «copier le modèle belge de surveillance»

Le spécialiste a par ailleurs fait ressortir que ce modèle «plus précis» de calcul, jusqu'ici peu utilisé par «la plupart des pays» avec lesquels la Belgique est comparée, commence à être mis en place. «De plus en plus de pays commencent à copier le modèle belge de surveillance [...] qui, même s’il donne des chiffres qui sont plus importants, nous permet de prendre la mesure de la sévérité de la situation».

M.André a également expliqué que l'épidémie actuelle qui «n’a pas commencé dans chaque région du monde de façon similaire» a eu en Belgique «un démarrage extrêmement intense et rapide en raison de l’introduction simultanée de plus de 150 foyers d’infection».

Le pays a peut-être passé le pic des décès

À en croire les derniers chiffres de la progression de l'épidémie, présentée lors du point de presse du 20 avril, la Belgique a «peut-être passé le pic de la vague de décès». 168 personnes sont décédées en Belgique le 19 avril, dont 62 dans des hôpitaux et 103 dans des maisons de retraite. Ainsi, le dernier bilan de l'épidémie de Covid-19 fait état de 5.828 personnes décédées, dont 47% dans le milieu hospitalier.

Lire aussi:

Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un syndicat de police s’amuse d’une intervention violente et outre les internautes – vidéo
Tags:
tests, Belgique, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook