Santé
URL courte
Études sur le coronavirus – avril (50)
272634
S'abonner

Le ministre de la Santé a qualifié de «piste intéressante» les études qui affirment que la consommation de nicotine protège contre le nouveau coronavirus.

Le fait que les fumeurs restent minoritaires parmi les malades les plus graves du Covid-19 est «intéressant», mais ne permet pas d’affirmer que le tabac protège de la maladie, a déclaré le ministre de la Santé Olivier Véran.

«Une équipe de chercheurs français a effectivement écrit un article scientifique intéressant. Il y a moins de malades dans la population de fumeurs que dans le reste mais attention, cela ne veut pas dire que le tabac protège», a déclaré le ministre devant le Sénat, rappelant que 70.000 personnes meurent chaque année du tabagisme en France.

Des études «en cours de construction»

Il a toutefois souligné que ces travaux pouvaient être le point de départ de futures réflexions sur le nouveau coronavirus.

«C’est une piste intéressante pour comprendre comment la nicotine pourrait être un marqueur de lutte ou de résistance contre cette maladie. Il y a des études cliniques en cours de construction dans certains hôpitaux français», a-t-il poursuivi.

Le ministre de la Santé a néanmoins mis en garde contre certains comportements d’automédication. «Attention de pas mettre un patch de nicotine si on est pas fumeur», a conclu M.Véran.

Dossier:
Études sur le coronavirus – avril (50)

Lire aussi:

Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Endormie, elle est violée par un ouvrier venu faire des travaux chez elle dans les Yvelines
Tags:
nicotine, Covid-19, pandémie, Olivier Véran, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook