Santé
URL courte
121
S'abonner

Les patients en cours de chimiothérapie, ainsi que ceux souffrant de certains cancers, sont particulièrement à risque s'ils contractent le Covid-19, met en garde le chirurgien et cancérologue Martin Adams.

Le cancérologue et chirurgien Martin Adams a expliqué dans un entretien accordé au site d'information E1.ru comment le coronavirus influe sur les patients sous traitement anti-cancer. Selon lui, les personnes en chimiothérapie sont ainsi particulièrement vulnérables.

«Si un individu absolument sain peut vivre cette infection sans symptômes ou en forme légère, le patient subissant une chimiothérapie aura une forme grave, avec des complications», précise ce médecin kényan qui travaille dans la ville russe de Iekaterinbourg.

Types de cancer

Le coronavirus est surtout grave lorsque la personne possède déjà un cancer du sang, de l'estomac, du foie ou de l'intestin. En outre, il existe un risque accru de tomber malade du Covid-19 pour les personnes ayant subi une opération, ajoute M.Adams.

«Prenons par exemple un patient qui a un cancer au troisième stade où le pronostic est de six mois maximum. À son état grave s'ajoute le coronavirus qui affecte le tissu pulmonaire. Bien sûr, cette infection accélère le décès.»

En cela, les patients souffrant d’un cancer du sein ou de la thyroïde aux stades 1 et 2 ont plus de chances de venir à bout du coronavirus, pointe le cancérologue.

La pandémie

La pandémie due au nouveau coronavirus a fait au moins 318.517 morts depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi 19 mai à 11h00 GMT.

Plus de 4.816.040 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l'épidémie. Parmi eux, au moins 1.755.700 personnes sont aujourd'hui considérées comme guéries.

Lire aussi:

Et si les formes sévères du Covid-19 étaient liées à une carence en cette vitamine?
Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Un homme de 75 ans en sang: les policiers de Buffalo démissionnent par solidarité avec leurs deux collègues suspendus
Tags:
traitement, cancer, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook