Santé
URL courte
2173
S'abonner

Un médecin russe a expliqué pourquoi le rejet complet du sel est mauvais pour la santé, mettant en doute les bienfaits d’un régime sans. Selon elle, les personnes vivant dans des pays chauds et les sportifs ont même besoin d’un apport supplémentaire.

Le régime sans sel, de plus en plus populaire, est parfois recommandé aux personnes souffrant d’une insuffisance cardiaque, quand d’autres y ont recours pour tenter de maigrir. Elena Solomatina, nutritionniste et docteur en sciences médicales, tient à casser certains mythes sur le chlorure de sodium.

Tout d’abord, elle rappelle que le sel, en petite quantité, est nécessaire à l’organisme. Sans lui, il n’y a pas de transmission neuromusculaire et il participe à la formation du suc gastrique. Selon les recommandations de l’OMS, il faut consommer trois à cinq grammes de sel par jour. Selon la nutritionniste, certaines personnes en ont davantage besoin.

Il faut plus de sel pour les personnes qui en perdent beaucoup: celles des zones à climat chaud et qui font beaucoup de sport. «Il arrive que nous voulions saler notre nourriture lorsque nous sommes déshydratés ou fatigués. Le sel retient l’eau et augmente la tension, en remplacement de la caféine. Il constitue une option qui peut sauver des vies», explique-t-elle.

Exclure le sel pour perdre du poids ne peut engendrer que des résultats temporaires, affirme la spécialiste. Lorsque le corps stocke moins d’eau, ça donne l’impression d’être plus mince. Mais tout redevient comme avant dès qu’il y a un apport de sel présent naturellement dans certains aliments.

Attention aux excès

Le sel devient nocif lorsque nous en abusons pour améliorer le goût de nos plats. «Nos récepteurs s’habituent au goût du sel», indique Mme Solomatina. Ainsi, si nous augmentons sa quantité, tout devient fade, et nous sommes tentés de saler davantage, alors qu’il faut faire l’inverse.

L’excès de sel peut entraîner un ralentissement du métabolisme et une rétention d’eau excessive. Il devient dès lors difficile de perdre du poids et de brûler les graisses. La solution est de «déterminer sa dose quotidienne», conseille-t-elle.

Lire aussi:

«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
Plusieurs explosions entendues à Minsk
Un couple de sexagénaires agresse une caissière qui leur demande de porter un masque dans les Vosges
Tags:
déshydratation, OMS, santé, nutrition, régime alimentaire, sel
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook