Santé
URL courte
9192
S'abonner

Alors que le nouveau coronavirus n’est toujours pas étudié complètement, la chef de l’agence sanitaire de Russie a dévoilé que récemment des médecins avaient découvert un lien entre l’évolution de la maladie et des perturbations de la de coagulation sanguine.

D’après la chef du Service fédéral de surveillance de la protection des droits des consommateurs et du bien-être humain (Rospotrebnadzor) Anna Popova, il a été dévoilé récemment que lors de la maladie causée par le coronavirus chez les patients ont été observées des perturbations de la coagulation sanguine, ce qui pourrait être lié au nouveau virus et à son évolution.

Elle a tenu à souligner qu’il y a un mois les médecins ne savaient pas comment le coronavirus affectait le corps humain pendant la période clinique de la maladie.

«Récemment, il est devenu clair qu’il s’agit d’une autre pathogénèse associée à une perturbation de la coagulation sanguine, à une particularité vasculaire», a-t-elle précisé à la chaîne de télévision russe Rossiya 24.

Anna Popova s’est également dit convaincue que tout n’était pas connu aujourd'hui sur le virus, en rappelant qu’au début les médecins pensaient qu’il s'agissait d'une simple pneumonie.

Pour rappel, d'après le décompte effectué par l'université Johns-Hopkins, le nombre de personnes contaminées dans le monde a dépassé les six millions.

Lire aussi:

«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
Plusieurs explosions entendues à Minsk
Un couple de sexagénaires agresse une caissière qui leur demande de porter un masque dans les Vosges
Tags:
Russie, santé, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook