Santé
URL courte
164610
S'abonner

Selon un médecin russe, la peur d’être infecté et le stress mènent à un affaiblissement de l’immunité et, ainsi, favorisent la contamination par le nouveau coronavirus, par exemple, car ils dépensent les hormones dont l’organisme a besoin pour maintenir son immunité.

Le stress, y compris lié à la peur d'être infecté par le nouveau coronavirus, réduit l'immunité et peut devenir un catalyseur de la maladie, a déclaré le médecin russe Alexander Myasnikov à la chaîne de télévision Rossiya 1.

«Le stress épuise les hormones et on n'a plus l'énergie nécessaire pour maintenir l'immunité. […] En tant que médecin, je peux vous dire, quand un homme a peur, il tombe plus gravement malade», a-t-il expliqué.

Une expérience en exemple

Le médecin a relaté une expérience menée sur des rongeurs de laboratoire. Selon lui, il est apparu que l'animal intimidé était malade plus souvent et plus longtemps que ses congénères plus calmes.

Le médecin a également appelé à éviter de croire les informations non vérifiées et à ne pas croire aux mythes.

Durant la période où les scientifiques ne font que travailler à la mise en place d'un vaccin contre le Covid-19, il ne faut compter que sur notre propre immunité, selon lui. Ainsi qu’éviter les facteurs tels que l’obésité, les mauvaises habitudes et l’absence d’activité physique, sans oublier de respecter les mesures de prévention de la propagation comme la distanciation sociale ou le port de masque et gants.

Lire aussi:

Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Ce que l’on sait de l’arme utilisée par le terroriste pour décapiter le professeur Paty
Les anciens amis du terroriste de Conflans témoignent
Tags:
science, stress, santé
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook