Santé
URL courte
3151
S'abonner

Le Levilimab, destiné aux malades qui ont une réaction inflammatoire excessive de l’organisme au coronavirus, a reçu l’approbation du ministère de la Santé russe. Son créateur a expliqué à RT qu’il devait être utilisé à l’origine sur les patients souffrant de polyarthrite rhumatoïde.

Le Levilimab, médicament destiné à traiter les complications provoquées par le Covid-19, devait initialement être utilisé pour la polyarthrite rhumatoïde, a déclaré dans une interview accordée à l’agence RT Dmitri Morozov, PDG de la société de biotechnologie russe BIOCAD.

«Comme le monde a l'expérience de l'utilisation de ce type de médicaments pour le traitement des patients atteints du Covid-19, nous l'avons repositionné et avons commencé des essais cliniques», a-t-il expliqué.

Selon lui, le Levilimab est contenu dans deux seringues que les médecins peuvent injecter simultanément ou avec un décalage. Puis le patient est placé sous surveillance pendant dix jours. 

M.Morozov a souligné qu'il s'agissait d'un médicament complètement original, dont les molécules avaient été créées par sa société. Au début, il était censé être injecté après le début d'une «tempête d’immunité» chez les patients, mais les médecins de l'Hôpital clinique central ont développé leur propre mode d'application dans le cadre d'essais cliniques.

Le médicament est ainsi utilisé dès qu’ils voient qu’un malade présente un essoufflement léger ou d’autres symptômes du coronavirus, lesquels peuvent s’aggraver.

L’enregistrement du médicament

Le Levilimab, baptisé également Ilsira, a été enregistré en Russie après avoir reçu l’approbation du ministère de la Santé.

Lire aussi:

L’essayiste Soral condamné à payer 134.400 euros à la Licra
La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Tags:
traitement, médicaments, Russie, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook