Santé
URL courte
21311
S'abonner

Est-il possible de venir à bout de sa dépendance au sucre? Le nutritionniste suédois Fredrik Paulun répond par l’affirmative et indique qu’une semaine suffit pour mener une telle tâche à bien.

Le nutritionniste suédois Fredrik Paulun a présenté dans une interview au journal Expressen des règles simples qui permettent, selon lui, d’arrêter de consommer des sucreries en seulement une semaine.

Renoncer aux sucres rapides

D’après lui, dans un premier temps, il est nécessaire d’abandonner tous les aliments contenant des sucres rapides.

«Les personnes particulièrement sensibles devront probablement renoncer même aux fruits et aux baies fraîches. Généralement, on peut en manger de nouveau après quelques semaines», explique l’expert.

Bouger davantage et consommer des aliments riches en protéines

Afin de faciliter ce «processus» d’abandon, M.Paulun conseille de plus bouger, d'éviter le stress, de boire beaucoup d'eau, de dormir suffisamment et d'augmenter sa consommation d'aliments riches en protéines.

Comment le sucre influence le cerveau

Auparavant, à l’issue d’une étude décrite dans Scientific Reports, des chercheurs danois de l’Université d’Aarhus avaient établi que le sucre influençait les circuits de la récompense du cerveau de la même manière que les drogues.

En effet, il est parfois difficile de résister à une petite sucrerie, un moment de faiblesse qui, s’il se répète, peut mener à la dépendance qui elle peut déboucher très souvent sur une obésité rampante et du diabète.

Lire aussi:

Navalny: le chevalier blanc des Occidentaux rattrapé par ses propos xénophobes
Les caméras du domicile de Gérard Depardieu, mis en examen pour viols, montrent une rencontre avec une jeune actrice
La Défense russe réagit aux propos du Premier ministre arménien sur les Iskander
Un sanglier domestiqué venu à la rencontre de chasseurs abattu à bout portant – images choc
Tags:
fruits, protéines, sucre, santé
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook