Santé
URL courte
3160
S'abonner

Une femme de 60 ans a préparé un plat traditionnel à la demande des chirurgiens pendant qu’ils lui enlevaient une tumeur au cerveau dans un hôpital d’Ancône, en Italie, relate Ancona Today.

Quatre-vingt-dix olives farcies à l’ascolane en moins d’une heure, tel est l’exploit réalisé par une Italienne de 60 ans alors qu’elle se faisait opérer du cerveau en chirurgie éveillée à Ancône, dans les Marches, a annoncé le journal Ancona Today.

La femme souffrait d’une tumeur située dans le lobe temporal gauche. Les chirurgiens risquaient de toucher les parties du cerveau responsables de la parole et des mouvements fins de la partie droite du corps par leurs bistouris à ultrasons.

Ils ont alors demandé à la femme de parler avec eux et de faire quelque chose avec sa main droite durant l’intervention pour vérifier les fonctions neurologiques du cerveau. Il a été décidé qu’elle préparerait un plat traditionnel qu’elle savait faire: des olives farcies à la viande hachée, explique le journal.

La salle d’opération s’est ainsi transformée en une sorte de cuisine, selon les médias italiens. Autour de la patiente, il y avait onze personnes: neurochirurgiens, anesthésistes, infirmières, un psychologue et un technicien, précise Ancona Today.

Olives à l’ascolane

Préparer les olives à la manière traditionnelle de la province d'Ascoli Piceno, au sud d'Ancône, est une procédure complexe. Il faut dénoyauter les olives pour les farcir de viande hachée mélangée avec des herbes, du vin blanc, des jaunes d’œufs et du parmesan, avant de les recouvrir de chapelure et de les faire frire.

La patiente a ainsi mis près d’une heure à en préparer 90 alors que toute l’opération a duré environ deux heures et demie et s’est terminée avec succès, a annoncé Roberto Trigani, chef du service de neurochirurgie de l'hôpital d’Ancône.

Premier plat préparé dans une salle d’opération

D’après Ancona Today, c’est la première fois qu’un patient cuisine pendant une intervention chirurgicale.

En février, une patiente avait joué du violon pendant que les chirurgiens lui retiraient une tumeur du cerveau à Londres.

En décembre 2018, un jazzman sud-africain, Musa Manzini, a, lui, caressé les cordes de sa guitare lors d’une opération similaire à l’Inkosi Albert Luthuli Hospital, à Durban. ​Et en 2017, l’Américain Dan Fabbio a fait résonner son saxophone au Centre médical de l'université de Rochester, dans l’État de New York, alors que les spécialistes s’occupaient de son cerveau.

Lire aussi:

Plus d'une centaine de blessés dans l'effondrement d’une tribune dans une synagogue près de Jérusalem - vidéo
Plusieurs blessés dans une attaque à la voiture bélier à Jérusalem-Est
Israël fait face au rythme le plus élevé de roquettes jamais tirées vers son territoire, selon l'armée
Tags:
cuisine traditionnelle, chirurgie, cerveau, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook