Santé
URL courte
171431
S'abonner

De nouveaux cas de contamination par le coronavirus ont été relevés dans un abattoir de l’ouest de l’Allemagne où presque les trois quarts des salariés ont été testés positifs.

L'abattoir Tönnies, situé dans le land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie en Allemagne, est devenu un nouveau foyer du Covid-19. Cette entreprise, la plus grande d’Europe dans son domaine, emploie 6.400 ouvriers dont un grand nombre est originaire de Roumanie et de Bulgarie, a fait savoir le journal allemand Der Tagesspiegel.

Selon le porte-parole de l'entreprise, entre 1.500 et 2.000 employés devraient être soumis quotidiennement à des tests de dépistage. Sur 1.106 salariés testés à ce jour, 730 ont été déclarés positifs et ont été placés en quarantaine, a noté le quotidien.

Pourtant, il est prévu de faire fonctionner l’entreprise - qui représente 30% du marché de la viande en Allemagne- pendant encore une quinzaine de jours pour écouler la viande stockée ou en cours de transformation.

Selon certains soupçons, après la réouverture des frontières, des travailleurs de l'Europe de l'Est sont retournés dans leurs familles et auraient pu importer le virus, avait précédemment affirmé le ministre-président de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Armin Laschet.

«Des Roumains et des Bulgares sont entrés dans le pays et le virus est venu de là», avait-il déclaré, avant de revenir sur ses propos qui ont fait scandale.

Le chef du groupe parlementaire SPD au Parlement de Düsseldorf, Thomas Kutschaty, a indiqué que c’était les conditions de travail et de vie dans le secteur qui étaient responsables de l'épidémie et non «l'origine des malades», a poursuivi le journal.

Des cas précédents

Entre temps, après la découverte de cas de contamination par le coronavirus dans d’autres abattoirs allemands au mois de mai, les contrôles avaient été durcis et les contrats de sous-traitance, qui permettent de recourir massivement à des travailleurs détachés d'Europe de l'Est, interdits.

Cette mesure mettra fin à une pratique largement répandue dans l'industrie, celle de faire appel à des ouvriers de l'Europe de l'Est, embauchés par des entreprises de ces pays, puis «détachés» en Allemagne via des «contrats de prestation».

Selon le gouvernement allemand, sur les 200.000 personnes travaillant dans l'industrie de la viande dans le pays, entre 50% et 80% sont embauchées via ce type de contrats.

Lire aussi:

Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
«Sputnik V»: Poutine annonce l'enregistrement du premier vaccin contre le Covid-19 en Russie
Un incendie «d'une rare intensité» dans un immeuble de Vincennes, deux morts – images
Tags:
abattoir, Covid-19, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook