Santé
URL courte
2210822
S'abonner

Le comportement sédentaire accroît considérablement le risque de décéder d’un cancer, selon une étude réalisée par des chercheurs américains et portant sur plus de 8.000 volontaires.

Au terme de recherches qui ont duré cinq ans, des chercheurs de l’université du Texas ont conclu que le mode de vie sédentaire augmentait de 82% le risque de mourir de cancer, lit-on dans MedicalXpress.

Les auteurs de l’étude ont observé le niveau d’activité physique de plus de 8.000 individus âgés de plus de 45 ans, qui n’avaient pas de maladie oncologique au début de l’expérience. De 2009 à 2013, 268 d’entre eux sont morts d’un cancer.

Un risque qui peut être réduit

Parmi les volontaires dont le niveau d’activité physique était le plus bas, le risque de décès d’un cancer s’est avéré 82% plus élevé par rapport aux participants au mode de vie le plus actif.

Selon l’auteur principal de l’étude, Susan Gilchrist, le risque d’issue létale augmente de façon proportionnelle à la durée du comportement sédentaire du patient.

Dans le même temps, les chercheurs soulignent que 30 minutes par jour d’activité physique modérée, comme de faire du vélo, réduisent de 31% le risque de mourir du cancer.

Lire aussi:

«Les gens ne veulent pas travailler»: au Canada, l’aide d’urgence, trappe à l’emploi?
Les chiens d’Abidjan frappés par une épidémie mortelle
Marine Le Pen réagit aux propos du Président algérien réclamant des excuses pour la colonisation
Tags:
activité physique, Université du Texas, cancer
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook