Santé
URL courte
1544
S'abonner

Manger du soja pourrait aider les personnes souffrant d’Alzheimer à prévenir les troubles de la mémoire, ont estimé des chercheurs japonais de l'Université de Kyushu dans une étude.

Des scientifiques de l’Université impériale de Kyushu, au Japon, ont découvert qu'une protéine contenue dans le soja pouvait potentiellement prévenir les troubles de la mémoire chez les personnes atteintes d'Alzheimer. Les résultats de l’étude ont été rendus publics dans la revue Science of Food.

La molécule, qui pourrait devenir un remède contre cette maladie, est un dipeptide composé de deux acides aminés, la tyrosine et la proline. Il s’agit donc d’un composé protéique unique qui ne change pas pendant la digestion et passe facilement de l'estomac au cerveau sans changements.

Vers un futur remède?

Les chercheurs ont étudié l'effet du dipeptide sur des souris avant et après l'introduction d'une substance imitant le développement de la maladie d’Alzheimer. Les rongeurs ayant ingurgité le dipeptide ont montré de meilleurs résultats dans le passage d’un labyrinthe. Le fragment de protéine a eu ainsi un effet positif sur leur mémoire à long terme et à court terme.

«Nous avons encore besoin d'études pour voir si ces avantages ont de l’effet sur les humains, mais nous espérons qu'il s'agit d'une étape vers des aliments fonctionnels qui pourraient empêcher la dégradation de la mémoire ou même améliorer la mémoire», a expliqué le professeur Toshiro Matsui, chef de l’étude.

Lire aussi:

«D’autres vaccins sont plus efficaces» qu’AstraZeneca: un début de revirement pour Macron?
Des policiers de plusieurs départements de France attaqués dans la nuit de samedi à dimanche
«Chasseurs de nuit», «crocodiles» et «cygne blanc»: les surprises du défilé aérien militaire à Moscou – images
Tags:
Japon, mémoire, cerveau, maladie Alzheimer
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook