Santé
URL courte
126
S'abonner

Un chat positif à un virus rare qui n’a été détecté qu’une seule fois au monde, chez des chauve-souris du Caucase en 2002, a mordu sa propriétaire avant mourir en Italie, relate La Stampa.

Une équipe de scientifiques a été formée par le ministère italien de la Santé afin d’étudier le cas d’un virus rare détecté chez un chat, fait savoir La Stampa.

Un chat est mort après avoir mordu sa maîtresse dans la ville italienne d’Arezzo, en Toscane. Il s’est avéré que l’animal a été contaminé par un virus rare de la famille des Lyssavirus, qui inclut celui de la rage et d’autres apparentés. Ce virus n’avait été détecté auparavant qu’une seule fois au monde, en 2002 chez des chauve-souris du Caucase. Il n’a jamais été confirmé à ce jour qu’il peut être transmis aux humains.

Toutefois, tous ceux qui ont été en contact avec le chat ont fait objet d’une enquête et de tests afin d’exclure toute possibilité de transmission du virus. De plus, les autres animaux appartenant à la femme et qui ont cohabité avec ce félin ont été temporairement placés en quarantaine dans un chenil communal. En ce qui concerne le virus qui a infecté ce chat, il a été isolé dans l’Istituto zooprofilattico sperimentale de Venise.

Les symptômes

Ce virus se différencie de la rage classique contre laquelle il existe aujourd’hui un vaccin. Pour que les autres propriétaires d’animaux de compagnie soient en alerte, le maire de la ville les a enjoint à indiquer immédiatement aux autorités locales s’ils observent des symptômes peu ordinaires chez leurs amis à quatre pattes, informe le quotidien italien Libero.

Parmi d’autres symptômes, il a été précisé que le virus peut se manifester par un changement brusque de caractère, une tendance à mordre, des signes de la paralysie ainsi que l'impossibilité de déglutir.

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
La Chine assure qu'une pneumonie inconnue «beaucoup» plus mortelle que le Covid-19 se propage au Kazakhstan
Un garçon de 14 ans incarcéré pour le viol d’une quadragénaire à Dunkerque
Tags:
santé, virus, chats
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook