Santé
URL courte
15935
S'abonner

Alors que le déploiement de la 5G en Europe et, notamment en France, rencontre de plus en plus de détracteurs qui vandalisent des tours cellulaires en raison de leur impact supposé sur l'environnement et la santé, des spécialistes russes qualifient d’infondées ces craintes.

Il n'y a aucune preuve sur le fait que le rayonnement des tours 5G puisse être nocif pour la santé ou augmenter le risque d'infection par le coronavirus, ont déclaré des spécialistes interrogés par Sputnik.

Oleg Ivanov, vice-ministre russe du Développement numérique, des communications et des médias, a qualifié samedi 27 juin les informations sur l’impact négatif de la 5G d’infondées, car, selon lui, la 5G utilise des fréquences proches de la 4G et que par conséquent il n'y aura pas de différence significative quant à son impact sur l'environnement.

Nikolai Joukov, chef du département d'oncologie interdisciplinaire du Centre national de recherche médicale Dmitri Rogatchev de Russie, note que l'installation de ces tours est réglementée au niveau de l'État et qu'une évaluation de la sécurité est effectuée avant.

«Cependant il est assez difficile de suivre les résultats à long terme de l’impact des rayonnements sur la santé humaine, mais ceux qui prétendent maintenant que certains dommages sont possibles n'ont aucune preuve», a-t-il conclu.

De quoi ont peur les anti-5G?

Les opposants à la 5G craignent l'impact de cette technologie sur l'environnement et la santé, y compris le risque accru de développer le Covid-19.

De telles inquiétudes surgissent dans plusieurs pays. Des actes de vandalisme contre des tours cellulaires ont été signalés notamment en Grande-Bretagne, en Pologne et en France, où le déploiement est en cours.

Ainsi, bien que le rapport final de 150 citoyens tirés au sort ait demandé l'instauration «d'un moratoire sur la mise en place de la 5G en attendant les résultats de l'évaluation de la 5G sur la santé et le climat», lesquels doivent être publié en 2021, le gouvernement français a décidé de ne pas renoncer au lancement des enchères en septembre.

 

Lire aussi:

Santé publique France dévoile la carte des zones les plus touchées par le Covid-19 - photo
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Une enseignante estime que Samuel Paty a «provoqué» l’acte terroriste
Tags:
Covid-19, technologie 5G, Russie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook