Santé
URL courte
2163
S'abonner

Après plus d’un an de préparation, des médecins italiens ont réussi à séparer des jumelles siamoises de Centrafrique qui étaient reliées par leurs nuques. En raison d’une forme rare et complexe de malformation, cette intervention chirurgicale a duré 18 heures et a impliqué plus de 30 médecins et infirmiers.

Des médecins de l’hôpital pédiatrique Bambino Gesù à Rome ont réussi une opération qui, selon eux, n’a jamais été décrite dans la littérature scientifique. Ils ont en effet séparé des jumelles siamoises de deux ans, originaires de Centrafrique, qui fusionnaient au niveau de la nuque, c’est-à-dire qu’elles avaient en commun une partie du crâne et du système nerveux.

​Un communiqué publié sur le site de l’établissement indique que ce cas complexe a demandé plus d'un an de préparation et d'étude, à l'aide de systèmes avancés d'imagerie et de simulation chirurgicale. Finalement, les chirurgiens ont effectué trois interventions très délicates dont la dernière a eu lieu le 5 juin, a duré 18 heures et a réuni 30 médecins et infirmiers.

La joie de se voir

Un mois plus tard, Ervina et Prefina vont bien et peuvent enfin se regarder dans les yeux tandis qu’auparavant elles avaient besoin de miroirs pour voir l’une l’autre. Bien qu'elles aient beaucoup en commun, les sœurs ont déjà des caractères différents. Si Prefina est joueuse et vive, Erfina est au contraire sérieuse et attentive, poursuit le communiqué.

La mère des filles a remercié le personnel de l'hôpital du Vatican et a exprimé l'espoir que le pape François lui-même baptise les enfants.

Lire aussi:

Des dizaines de malfrats agressent une famille en Loire-Atlantique puis les suivent à l’hôpital
«Sale juif, sale race»: il est pris à partie dans un immeuble parisien, sa Rolex est volée
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Tags:
malformations congénitales, jumelles
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook