Santé
URL courte
6453
S'abonner

Pour mettre en évidence certains dysfonctionnement, l’organisme tire la sonnette d’alarme par le biais de symptômes. Toutefois, ces derniers ne sont pas toujours correctement interprétés. Ainsi, l’infarctus peut se traduire par des signes de troubles digestifs.

Un infarctus peut se manifester par des problèmes digestifs, informe MedikoForum, portail russe dédié aux actualités sur les sujets de santé, qui en mentionne quatre.

Le premier est une douleur abdominale, syndrome causé par des dommages de la paroi inférieure du muscle cardiaque, située près du diaphragme.

Puis sont citées la nausée et les vomissements qui peuvent d’ailleurs chez les personnes âgées être la seule manifestation d’une thrombose coronarienne, précise le média.

Enfin, le ballonnement, gonflement du ventre par des gaz qui peut paraître inoffensif, est le quatrième symptôme.

Lors d’un infarctus abdominal, c’est au creux de l'estomac que la douleur se manifeste. «Elle peut être accompagnée de ballonnements et de selles molles», explique MedikoForum. De plus, ces ballonnements peuvent résulter d'une accumulation de liquide dans diverses parties du corps en raison de perturbations liées à l’activité du cœur.

La plateforme rappelle que les femmes doivent être particulièrement attentives, car chez elles l’infarctus peut se produire sans douleur ni malaise au niveau de la poitrine. Et lesdits symptômes peuvent en être les signes annonciateurs.

Lire aussi:

La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
Journaliste expulsée de son siège en direct: le studio de la BBC Arabic dévasté par le souffle de l’explosion - vidéo
Tags:
infarctus, santé
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook