Santé
URL courte
0 75
S'abonner

Utiliser un vélo pour brûler les graisses et perdre ainsi du poids en milieu urbain est «extrêmement dangereux», a fait savoir à Sputnik un coach en fitness. Selon lui, le problème réside dans le respect d’une condition indispensable pour ce type d’entraînement cardio: maintenir un rythme cardiaque élevé, ce qui est presque impossible en ville.

Afin de se débarrasser efficacement des calories en faisant des entraînements cardio, un rythme cardiaque élevé doit être maintenu. Cet indicateur est individuel pour chaque personne, mais les valeurs moyennes sont d'environ 120 à 150 battements par minute: ceci permet de brûler les graisses sans faire de mal au corps.

Faire du vélo lentement, avec des arrêts constants

Il est possible d’atteindre un tel pouls en faisant du vélo en ville, mais cela présente un danger pour la personne ainsi que pour les passants, a affirmé à Sputnik le coach en fitness Lev Gontcharov.

«Le problème avec ces cyclistes est que s'ils roulent sur des pistes, ils sont capables de renverser un piéton et s'ils roulent sur une route, ils peuvent être renversés par un véhicule». Et d’ajouter:

«Les vélos en ville sont une activité extrêmement dangereuse, c’est pourquoi on est prudent et lent et on fait des arrêts constants. Ce n’est pas si facile d’atteindre un rythme cardiaque élevé pendant une telle plaisante balade.»

Faire du jogging ou marcher

D’après le coach, il est plus pratique et plus sûr de brûler des calories en ville en faisant du jogging ou en marchant.

«Tu sors de chez toi et tu peux atteindre le pouls nécessaire et brûler les mauvaises graisses en allant à pied. Quant au vélo, il faut attendre le week-end, prendre un vélo et quitter la ville pour en faire.»

Lire aussi:

Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Elon Musk déclare que les extraterrestres ont bâti les pyramides, l’Égypte lui répond
Macron aurait été «furieux» contre Sarkozy pour une affaire de rachat de médias par Bolloré
Le Covid-19 est une «répétition de guerre biologique», selon un docteur émérite russe
Tags:
sport, poids, vélo, santé
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook