Santé
URL courte
1211521
S'abonner

La chaleur d'été fait tourner le cerveau au ralenti. Certains aliments sont à même d'améliorer son rendement, mais d’autres peuvent également jouer de mauvais tours. Une nutritionniste russe a ainsi dressé la liste noire des produits «tuant» le cerveau.

La nutritionniste Yelena Solomatina a relaté au quotidien russe Komsomolskaïa pravda quelles denrées consommées régulièrement exerçaient un effet destructeur sur le cerveau.

Dans sa «liste noire», la première position revient aux acides gras trans (AGT) contenus dans la margarine, les apéritifs, les aliments précuits et les aliments fris dans la restauration rapide. Ces AGT rigidifient la membrane cellulaire et empêchent le bon fonctionnement des cellules.

Les glucides rapides sont également nocifs. Ils conduisent au surpoids, à la destruction des vaisseaux et à un approvisionnement insuffisant du cerveau en oxygène. Ils se trouvent dans le sucre, les confiseries, les pâtisseries, les pâtes et le pain.

Attention au sel et aux conservateurs

La nutritionniste prévient également contre la consommation des salaisons, des poissons salés ainsi que de la charcuterie. Elle signale que l'excès de sel entrave la libre circulation du sang, provoque de l'hypertension et perturbe l'alimentation du cerveau.

Elle a également conseillé d'éviter les aliments qui contiennent des conservateurs, des aromatisants et des colorants car ils sont une source de toxines pour le cerveau et diminuent l'alimentation de ses cellules. Ils sont contenus le plus souvent dans les denrées ayant une longue durée de conservation.

Lire aussi:

Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Une voiture a percuté la grille d’entrée de la chancellerie d’Angela Merkel à Berlin - photos, vidéo
Il faut mettre les migrants «dans des avions pour les renvoyer chez eux» plutôt que de les disperser, estime Zemmour
Des lance-roquettes multiples US déployés en Roumanie: «un message» pour la Russie, selon Forbes
Tags:
nutrition, produits alimentaires, cerveau
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook