Santé
URL courte
12221
S'abonner

L’efficacité des ultraviolets a une nouvelle fois été confirmée par une experte russe qui souligne cependant que ce n’est qu’un moyen «complémentaire» qui ne remplace pas les produits désinfectants.

Le rayonnement ultraviolet tue le coronavirus et les lampes appropriées doivent être utilisées pendant une quinzaine de minutes, mais il ne faut pas oublier que ce n’est qu’un moyen de lutte complémentaire. Là où le rayonnement n’exerce pas son effet, le coronavirus peut persister, a déclaré à Sputnik Tatiana Roujentsova, directrice de section à l’Institut d’épidémiologie du Service de surveillance de la protection des droits des consommateurs et du bien-être humain de Russie (Rospotrebnadzor).

«Le rayonnement ultraviolet tue le coronavirus et nous utilisons les lampes appropriées qui, selon les recommandations, doivent fonctionner au moins 15 minutes. […] Elles sont capables de détruire entièrement le virus. Toutefois, ce n’est qu’un moyen complémentaire, car il reste toujours des recoins où il peut rester actif, où les ultraviolets ne pénètrent pas. Par conséquent, les lampes doivent être moyen complémentaire aux produits désinfectants», explique-t-elle.

Elle précise par ailleurs qu’il existe des lampes très puissantes qui détruisent assez rapidement le coronavirus, mais qui doivent être utilisées en l'absence de toute personne dans la pièce. D’autres, moins puissantes, permettent une présence, mais elles doivent fonctionner plus longtemps pour tuer les virus.

Elle fait également remarquer que la lumière du soleil est aussi capable de détruire le coronavirus. Tout dépend néanmoins de son intensité. En effet, par temps couvert, le virus est tué moins vite qu’en plein soleil.

Une étude concluante

Un virologue russe a lui aussi constaté que les rayons solaires aidaient à lutter contre le Covid-19, renvoyant à une étude de scientifiques italiens «pas si surprenante puisque la majorité des virus est sensible au rayonnement UV».

Ils ont cherché à préciser l'intensité des rayons UV pour tuer le coronavirus. Pour ce faire, ils ont placé le virus SARS-CoV-2 dans des gouttelettes d’eau à des concentrations différentes pour reproduire l’effet qui survient quand une personne contaminée tousse ou éternue. Après avoir soumis les échantillons au rayonnement, ils ont constaté que même à petites doses, les ultraviolets rendaient en quelques secondes le virus inactif, a déclaré le dirigeant de l’étude, Mario Clerici, dans une interview à Sputnik.

L’OMS a pour sa part publié des conseils au grand public indiquant que les lampes UV ne devaient «jamais servir à désinfecter les mains ou d’autres régions de la peau», car les rayons «peuvent irriter la peau et abimer les yeux».

Lire aussi:

Seul et en civil, un gendarme met en déroute une vingtaine d’individus qui tabassent un jeune
Un policier roué de coups à Paris lors de la manifestation contre la loi Sécurité globale – vidéos
Le mystérieux «monolithe de métal» en plein désert américain a disparu
Voici la nouvelle attestation de déplacement à télécharger - photo
Tags:
coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, rayonnement ultraviolet
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook