Santé
URL courte
19432
S'abonner

Le directeur des programmes d’urgence de l’OMS a déclaré le 22 juillet lors de son discours sur le compte Twitter de l’organisation que la population pourrait recevoir un vaccin contre le Covid-19 dès le premier semestre 2021 au mieux. Il a ajouté que l’institution travaillait à assurer un accès universel à ce vaccin.

La population commencera à recevoir un vaccin contre le coronavirus au plus tôt au premier semestre 2021, a déclaré Michael Ryan, directeur des programmes d'urgence de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), lors de son discours le 22 juillet sur le compte Twitter de l’institution internationale.

Comme l’a indiqué M.Ryan, malgré des progrès dans le développement, il est nécessaire de rester réaliste quant aux délais d’obtention du médicament. De plus, il a souligné que l’OMS travaillait à assurer l’accès universel au futur vaccin.

«Les vaccins contre cette pandémie ne sont pas pour les riches, pas pour les pauvres, ils sont pour tout le monde», a déclaré Michael Ryan.

Un médecin dans une chambre d'hôpital du Centre Setchenov convertie pour le Covid-19
© Sputnik . Service de presse de la mairie de Moscou
Selon les dernières données de l’OMS, plus de 14,5 millions de personnes ont été contaminées par le Covid-19. Le nombre de décès a dépassé les 607.000.

Le vaccin russe

L’efficacité des essais cliniques du premier vaccin russe contre le nouveau coronavirus a récemment été annoncée par le ministère de la Défense du pays. Développé par des virologues militaires russes de concert avec le Centre d'épidémiologie et de microbiologie russe Gamaleïa, le médicament a provoqué une réponse immunitaire chez tous les participants aux essais, au moment de leur départ de l’hôpital.

Lire aussi:

Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Un camp de migrants s'installe dans le centre de Paris, la police intervient - vidéo
Une frégate allemande arraisonne un navire turc faisant route vers la Libye - vidéo
Tags:
Covid-19, vaccin, OMS
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook