Santé
URL courte
11211
S'abonner

La propagation du nouveau coronavirus a porté un sérieux coup à la lutte contre l’hépatite qui emporte des centaines de milliers de vies chaque année, constate le directeur de l’OMS.

La pandémie de Covid-19 crée des obstacles à la lutte contre l’hépatite à travers le monde, a fait savoir ce lundi 27 juillet le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) Tedros Adhanom Ghebreyesus.

«Le travail des services de prévention, de dépistage et de traitement de l’hépatite a été perturbé, les chaînes d’approvisionnement suspendues, les ressources financières et humaines redirigées, tandis que l’attention politique s’est concentrée sur les efforts visant à endiguer la pandémie de coronavirus et sur la reprise économique», a exposé M.Ghebreyesus.

Près de 900.000 chaque année dans le monde

À l’occasion de la Journée mondiale contre l’hépatite 2020, l’OMS rappelle sur son site que plus de 250 millions de personnes vivent avec une infection chronique par le VHB (hépatite B). Les nourrissons sont particulièrement vulnérables: environ 90% des enfants infectés par ce virus pendant leur première année de vie en deviennent des porteurs chroniques. Le VHB attaque le foie et emporte près de 900.000 personnes chaque année, indique l’organisation.

L’OMS exhorte à redoubler d’efforts pour prévenir la transmission mère-enfant du VHB en dépistant les femmes enceintes, en administrant une prophylaxie antivirale à ceux qui en ont besoin ainsi qu’en maintenant et en élargissant l’accès à la vaccination contre l’hépatite B et à la dose de naissance du vaccin.

Lire aussi:

Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
Six touristes français tués dimanche au Niger par des hommes armés
Les Français tués au Niger étaient en mission humanitaire, selon la Défense nigérienne
Tags:
Tedros Adhanom Ghebreyesus, Covid-19, hépatites, OMS
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook