Santé
URL courte
Par
17724
S'abonner

Le fait que le système immunitaire lutte contre le coronavirus dès qu’il pénètre dans l’organisme pourrait par la suite aggraver la maladie, expliquent des scientifiques de l'université de Californie à San Francisco cités par Medical Xpress. En outre, ils soulignent que le virus serait aussi capable d’endommager des organes autres que les poumons.

Le coronavirus provoque une réaction immunitaire puissante qui entrave la lutte contre l'infection, selon des scientifiques de l'université de Californie à San Francisco, relate Medical Xpress.

Les chercheurs supposent que l’organisme commence à se battre contre le virus quelques minutes après avoir été infecté. Si cette réaction est excessive, alors elle peut aggraver la maladie.

Dans ce cas, la réaction du système immunitaire lors de l'infection par coronavirus est sensiblement différente de son comportement avec le virus de la grippe, indique l'étude. Suite à cette réponse disproportionnée du système immunitaire qui tente de combattre le virus, l’organisme est fragilisé, car il est éprouvé non seulement par la pénétration du virus mais aussi par cette réponse immunitaire qui utilise toutes les forces de l’organisme.

Selon les scientifiques, cela pourrait expliquer le rapide développement chez les patients atteints du Covid-19 de formes graves de la maladie ou de pneumonie.

Et si le coronavirus affectait aussi les autres organes?

Les scientifiques ont également découvert que le coronavirus pouvait frapper non seulement les cellules du système respiratoire humain mais aussi d'autres organes grâce à ses péplomères en forme de piques à qui il doit son nom.

Toutefois, la pénétration des cellules par les voies respiratoires est le chemin le plus facile pour le virus, selon les chercheurs. C’est pour cette raison que les poumons sont souvent les plus affectés.

Les derniers chiffres

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre de cas de coronavirus a dépassé les 17,6 millions. Plus de 680.000 personnes sont décédées des suites de la maladie.

Lire aussi:

La Turquie promet une riposte après la caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
Erdogan s'en prend aux «vauriens» de Charlie Hebdo pour l'avoir caricaturé
Ankara réagit vivement à une caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
Didier Raoult: «C’est quelque chose que je ne prédisais pas»
Tags:
science, Covid-19, santé, virus
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook