Santé
URL courte
52512
S'abonner

Des chercheurs australiens ont conclu que boire au moins deux tasses de café par jour pouvait protéger du cancer du foie. Ils exhortent les gouvernements à encourager la consommation de cette boisson.

Si chacun buvait au moins deux tasses de café quotidiennement, des centaines de milliers de vies seraient sauvées du cancer du foie, une maladie particulièrement mortelle, ont conclu des scientifiques australiens cités par la revue Alimentary Pharmacology and Therapeutics.

Les chercheurs pensent que les gouvernements devraient commencer à encourager la population à boire plus de café. En effet, plusieurs études réalisées ces dernières années ont montré que boire du café peut avoir de nombreux avantages pour la santé s'il est consommé régulièrement.

Ainsi, ceux qui boivent deux à 3 trois tasses de café par jour voient une réduction de 38% du risque d’être touchés par ce cancer et de 46% du risque de décès d’une maladie hépatique chronique. La consommation de quatre tasses par jour ou plus amènerait ces chiffres à 41% et 71% respectivement, selon les chercheurs.

La méthode

Pour en arriver à cette conclusion, ils ont étudié les données concernant les cancers du foie enregistrés dans 194 pays en 2016. Cette année-là, 1.240.201 décès d’un cancer du foie ont été recensés chez les personnes âgées de plus de 15 ans. Les chercheurs ont ensuite récupéré des statistiques sur la consommation de café et ajouté les deux ensembles de données dans un modèle qui montrait des liens entre la consommation de café et la réduction du cancer du foie.

Le modèle a montré que si tout le monde avait bu deux tasses de café par jour en 2016, il y aurait eu 452.861 décès de moins dus à un cancer du foie. Et si chacun avait bu quatre tasses, il y en aurait eu 723.287 de moins.

Lire aussi:

Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
Christian Estrosi cible Olivier Véran et Jean-Michel Blanquer à propos de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
santé, café, cancer
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook